Accueil » La Parisienne 2022

La Parisienne 2022

La Parisienne 2022

10 ans ! 10 ans de Parisienne. Ce fut la course de mes débuts et cela continue j’espère le plus longtemps possible. 10 ans après avoir couru Ma première Parisienne, ce fut au tour de mon ado de prendre la relève en courant sa première course officielle.

C’est pour cela que cette course fut une belle course aussi. Avec un soleil radieux, une équipe de filles adorables et motivées, ma fille, je ne pouvais qu’être heureuse en ce jour !

Un week-end festif et sans prise de tête ! Je vous raconte cela succinctement parce qu’il y aurait tellement de choses à dire !

Yoga time avec Fila et La Parisienne

Samedi matin, il fait bien gris et la météo s’annonce légèrement pluvieuse. Mais cela ne dérange absolument pas. Déjà, être face à la Tour Eiffel, pratiquer du yoga et revoir les copines me suffisent.

Et si en plus, je me retrouve pour un cours avec des profs plein de bienveillance, c’est encore mieux. J’arrive donc pour me changer pour une jolie tenue Fila offerte, trop canon et trop douce. Je m’installe à côté de Gladys et de Marion, ma fille et Sooing sont près de moi. Et je retrouve aussi d’autres amies Isa, Claire, Wilma. Bref, c’est l’occasion de se retrouver aussi.

Installées sur le tapis, nous débutons par une petite séance de méditation pour nous ancrer malgré les gouttes de pluies. Je remonte ma capuche plutôt pour me concentrer.

📸 La Parisienne

J’étais plutôt d’humeur agitée et j’avais du mal à canaliser mon esprit. Néanmoins, je fermais les yeux pour me sentir encore plus dans une bulle. Je ne ressentais que le souffle du vent sur mon visage. J’étais bien emmitouflée dans mon sweat oversize et cocooning.

Ensuite, place au yoga pour bouger un peu. Quelques salutations au soleil, version A et B, des postures du guerrier et du cobra et terminer par un précieux savassana et quelques temps de méditation. J’étais tellement bien dans ma bulle avec quelques bâillements et quelques étirements.

C’était dur de repartir faire autrement. Et pourtant.

Récupération des dossards

Et pourtant, il fallait se lever pour retrouver les filles qui composaient ma team. Rendez-vous à 11h30 juste après le yoga. Tout était parfait. Nous nous sommes retrouvées pour nos dossards et profitez des divers stands pour participer à quelques tirages au sort. Ne sait-on jamais, gagner un week-end spa serait le top ! Entre temps, j’ai quand même gagner une heure de cuisine avec Chefsquare. Pas mal déjà !

On se donne rendez-vous le lendemain à 8h50 pour les retrouvailles. En attendant, faut rentrer à la maison.

La course La Parisienne

Déjà le temps est parfait. Sauf qu’en sortant de chez moi avec ma fille, il faisait frais et un peu gros. Je pars ainsi sans Buff, ni lunettes de soleil et avec ma petite veste.

Très vite, dans le métro. Je sens que je vais vite avoir chaud et je regrette déjà mes lunettes. D’ailleurs, en parlant de métro, les coureuses sont déjà là ! Ça commence.

J’attends au point de rendez-vous. Guillemette est la première. Jeune maman depuis le mois d’avril, elle reprend la course progressivement. Son objectif, finir la course. Je ne suis pas inquiète, c’était une super coureuse avant et elle va vite repartir sur des bonnes bases. Être maman est déjà un beau challenge, apporter la médaille à son bébé sera encore plus beau.

Une équipe en or.

Safia et Natacha arrivent. Safia adore découvrir les jolies endroits food, les restaus et les salons de thé n’ont aucun secret pour elle. Cette dernière sait apprécier les bonnes choses et on s’est déjà promise que l’équipe se retrouverait pour un brunch ou un the. Je compte sur elle pour nous offrir les meilleures adresses parisiennes.

Natacha court. J’adore car elle dit qu’elle joue aux concours pour gagner des dossards et se lancer des défis. Et elle gagne souvent avec sa chance et court en découvrant des courses et en se lançant des beaux défis.

Puis Abir arrive. Discrète et pétillante, elle nous bien fait rire en disant qu’elle se fixe des challenges et qu’elle deviendra bientôt une coureuse « chronique ». Et surtout c’est sa première course.

La Team est au complet et avec nos bracelets jaunes VIP, on débarque devant la Tour Eiffel. Les coureuses des 10km sont à gauche et passeront devant pour le départ. Mais nous avons notre rue pour nous toutes seules devant la belle dame de Fer.

On en profite. On avance vers le départ. Les filles du 7km arrive. J’avoue qu’au début, j’avais pris le dossard pour le 10km mais je me suis dit que courir ensemble était plus sympa. J’ai donc pu changer la veille pour le 7km.

La musique et Kevin Coique est toujours présent ! L’échauffement peut commencer. Pierre, l’animateur est bien en forme. On remarquera aussi qu’il y a de plus en plus de coureuses dans les vagues. La vue sur la Tour Eiffel est sublime ! Que de coureuses ! À chaque fois, je me dis que toutes ces femmes courent pour une raison. Chacune garde en elle sa motivation profonde. Et je suis fière de toutes.

Dans le sas de départ, toutes les origines, toutes les morphologies, toutes les femmes sont là !

Devant nous, les Joellettes sont prêtes à partir. la Parisienne reste une course pour toutes.

Le départ s’annonce bientôt. On se souhaite bonne course et on y va. Ma fille est avec moi mais bon, je sais qu’elle va déjà super vite. « Ralentis ». Après, la fougue d’une adolescente est difficile à contenir. Je la suis et je ne veux pas la perdre non plus, car elle n’a rien sur elle, ni téléphone ni pass Navigo. Elle me dira plus tard, qu’elle aurait demandé à quelqu’un de lui prêter son téléphone.

Bref. Rien de tout cela. On remonte la jolie petite montée et j’adore entendre les coureuses qui se disent que ça commence bien. Et même Natacha nous le dit. Ensuite, on redescend vite sur les quais vers l’Alma.

Il fait beau et on sent une belle ambiance dans les rues. Les spectateurs sont nombreux et les animations aussi. Pas besoin de prendre les écouteurs. Ça bouge bien.

Bon, ok. La tête que j’ai avec Steve et Marion ! 🙊

Direction l’obélisque. C’est le début du parcours du marathon de Paris. Quelques souvenirs. Ma fille me dit tout de même que courir un marathon, c’est long. Il faut de la concentration et de la patience. Direction, Invalides. Que ce parcours est beau ! Même si je le connais par cœur, quand on est en compétition, ce n’est pas la même chose.

On croise les filles du 10km, d’ailleurs. On repart vers les quais et devant la Tour Eiffel, nous sommes encore admiratives de cette vue.

Et puis, je vois ma fille qui s’éloigne devant. J’avoue que finalement, je vais l’avoir comme lièvre. 😉 Elle se retourné régulièrement pour voir si je suis. Si si, je suis.

Au 6eme kilomètre, elle me dit « ça passe trop vite ! » et elle accélère. Au niveau du métro entre Passy et Bir Hakeim, elle accélère encore plus. Je la suis mais essoufflée, je la laisserais partir sur son finish.

L’arrivée est là avec les spectateurs qui hurlent, qui encouragent et j’arrive sur l’arrivée. Ma fille est là et je sens la fierté dans ses yeux. La première chose qu’elle me demande est « où sont les médailles, je veux la mienne. »

Finisheuse

Évidemment, je sentais qu’elle était motivée pour l’avoir et elle est partie la récupérer. Elle est belle, cette médaille ! Les bénévoles sont nombreux pour l’offrir aux finisheuses !

Nous allons chercher nos barres et notre banane. Ça fait du bien car je n’avais pas eu le temps de petit déjeuner. Nous en profitons pour attendre le reste de la Team. Guillemette, Safia, Natacha et Abir arrivent ! Là aussi, je suis tellement fière de nous. Cela peut paraître dérisoire mais j’apprécie tellement de les voir avec leurs médailles.

Je retrouve aussi les copines runneuses Céline, Helena, Nadia, Audrey et les autres. C’est vraiment ça que j’aime dans ces courses. Le partage et le papotage.

Évidemment, ma fille me dira que je parle beaucoup et que je m’arrête à chaque pour discuter avec les copines. C’est vrai, j’avoue.

Je voulais remercier La Parisienne pour la confiance et les dossards pour mon équipe. Félicitations à toutes les coureuses et on se retrouvera l’année prochaine !

Nadia Jas
Nadia Jas

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J’adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Find me on: Web

6 Commentaires

  1. Anonyme
    12 septembre 2022 / 21 09 37 09379

    Je suis partie à 11h20 dans le sas des marcheuses, aucune chance de te croiser cette année. Top cette course avec ta fille 🥰
    À bientôt @cecilecarp 😋

    • Nadia Jas
      Auteur/autrice
      12 septembre 2022 / 21 09 42 09429

      Merci pour ton message. J’aime bien partir tôt aussi. Et avec ce temps fabuleux, encore une belle parisienne. Bises 😘

  2. 12 septembre 2022 / 22 10 05 09059

    Super article et superbe course ! merci à toi Nadia pour ton énergie et tes ondes positives 🙂 tu peux compter sur moi pour l’organisation d’un tea-time
    à très bientôt

    • Nadia Jas
      Auteur/autrice
      13 septembre 2022 / 11 11 18 09189

      Merci pour ton enthousiasme et ton sens de l’humour ! Ce n’est que le début !

  3. Christine
    13 septembre 2022 / 10 10 45 09459

    Top ce récit nadia ! Dommage j y étais pas cette année mais c est pour mieux revenir j espère !! À bientôt de te croiser sur une course !!😘

    • Nadia Jas
      Auteur/autrice
      13 septembre 2022 / 11 11 18 09189

      Merci Christine ! On se retrouvera l’année prochaine. 😘

Laisser un commentaire

Présentation

Bonjour, je vous souhaite la bienvenue sur mon blog running, lifestyle & yoga. Mon mantra : bouger et profiter de la vie

%d blogueurs aiment cette page :