Test des Mizuno Wave Rider 24, toute en Energy

Le classique de Mizuno revient avec une version Wave Rider 24 pas comme les autres. Eh oui, récemment , la technologie Enerzy a surpris beaucoup de monde. Certains ont même pensé que c’était la nouvelle chaussure prototype de Mizuno alors qu’il ne s’agissait que d’une idée pour montrer la technologie innovante. 
J’en parlerais plus en détail mais il est vrai que l’on s’attend beaucoup d’une nouvelle version. J’avais vraiment apprécié les Wave Rider 22 (je n’ai pas eu l’occasion de tester la version 23). J’espérais vraiment que la version 24 serait une version qui nous interpellera tellement elle avait l’air d’en jeter. 
Mais sont-ce des paroles en l’air ou bien la technologie Enerzy a bien révolutionné la Wave Rider 24 ?

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme

 
La promesse de cette chaussure de running


Une chaussure révolutionnaire en Normandie l’optant l’amorti et le retour d’énergie tout en proposant une expérience de course légère et dynamique

Les conditions du test 


Chercher la motivation à tout prix malgré le temps maussade où le confinement. C’est ce que je tente tous les jours. 
J’avais l’intention de courir le marathon de Berlin avec et je recherchais plutôt du confort et du dynamisme. Pour la légèreté, ce n’était pas ce que je voulais en priorité. 

Néanmoins, l’armorti devait être important pour supporter mon poids et mes sorties longues. 
Comme j’avais reçu les chaussures début de l’été, j’ai pu les tester tranquillement même si je pensais encore pouvoir préparer le marathon de Berlin avec. J’ai quand même pu les tester sur différentes séances et sur des sorties longues aussi, sur de la route ou du sentier. 
Hélas, je n’ai pas pu les tester sur une course avec la situation sanitaire. Ce n’est pas grave car cela n’entrave en rien ma motivation.

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme

 
1. Un look bien moderne pour la Mizuno Wave Rider 24


La plaque Wave, devenue plus fine, rend la chaussure plus stylée. Le mesh recouvre entièrement le dessus de la chaussure et donne un effet de légèreté à la chaussure. Elle est belle, elle détonne. 
Côté couleur, le bleu bien marine donne un côté dynamique et péchu. 
Clairement, ce n’est pas la chaussure que je peux prendre pour le lifestyle mais en legging, elles en jettent !

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme

 

2. Les Technologies de la Wave Rider 24


Le look est sympa mais je recherche avant tout une chaussure polyvalente qui aurait aussi les dernières technologies pour que je puisse courir en toute sécurité. Dans ce sens, je pense à éviter les blessures et pouvoir courir encore et encore. 
C’est la technologie Enerzy qui sera bien mise en avant avec les Wave Rider 24. Ils attendent l’effet Wouah. 


La technologie U4icX au talon et offre une sensation de légèreté et de douceur. Elle permet alors un amorti plus dynamique mais en douceur. Elle propose une absorption des chocs plus importante et une durabilité.


La technologie Mizuno Cloudwave a permis une restructuration de la chaussure Wave Rider 24 avec comme conséquence un confort et un amorti plus importante et plus notable aussi.


L’emblématique plaque Wave de la Wave Rider est désormais fabriquée à partir de Pebax, polymère dérivé des fèves de ricin. Ce sont des matières végétales mais qui offriront tout autant de durabilité. 
Cette dernière permet une meilleure répartition de l’onde de choc au moment de l’impact au sol.

X10 est un caoutchouc en carbone qui augmente la résistante à l’abrasion de la semelle extérieure. Et elle est située sous le talon, là où la semelle a l’habitude de s’user le plus souvent. Une autre façon d’améliorer la durabilité de la chaussure.

Dynamotion Fit running 
C’est une technologie qui permet à la tige de la chaussure de suivre le mouvement du pied. Ce qui évite les tensions mais aussi ne laisse pas la languette bouger sur les côtes.


La technologie Airmesh : au-dessus du pied, le nylon aéré permet au pied de mieux respirer. Et si en plus, on ajoute la technologie Intercool, la sensation d’humidité et de chaleur sera réduite.
 De belles technologies qui permettront une bonne séance de running.

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme



3. Mon avis sur la Mizuno Wave Rider 24


Les premières impressions étaient les bonnes. Dès les premiers kilomètres, les sensations de confort et de dynamisme se sont révélées immédiates. Néanmoins, je ne souhaitais m’arrêter là, évidemment. 


Le confort


Avec cette nouvelle technologie Enerzy, je me demandais ce qu’elle avait de plus par rapport aux versions précédentes. Je porte du 39 en ville et pareil pour les Mizuno. Elles taillent correctement et mes orteils ne touchent pas le bout. C’est plutôt bon signe.


Dès le début, je n’ai pas du tout ressenti de sensation de rigidité. C’est plutôt bon signe car pour les Wave Rider 23, j’avais dû attendre quelques séances pour obtenir un confort appréciable. 
Effectivement, la Mizuno Wave Rider 24 apporte un véritable changement par rapport aux anciennes versions. Adieu la rigidité des premiers temps ! Il est vrai que lorsque l’on choisit une paire, on a envie d’être bien à l’aise tout de suite. 

Pas besoin d’attendre les quelques séances pour que tout se passe au mieux. 
J’ai adoré mes sorties longues, j’étais dans des petits chaussons sans être non plus dans des charentaises. L’expérience en elle-même était vraiment efficace. J’aimais partir avec pour des sorties en endurance au bord de la mer ou tôt le matin. C’était le plaisir de courir avec qui me donnait la motivation malgré ces temps incertains. 


Côté toe-box, Mizuno a bien progressé. Autant la version 22 avait la Toe box bien étroite. Avec la Wave Rider 24, l’avant pied est large et possède plus de place pour mes orteils. 
J’aurais aimé faire un marathon avec tellement je les ai trouvées confortables. J’attends le prochain déconfinement pour repartir que des séances plus longues. 

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme


Le maintien


Une fois les pieds dans les chaussures, j’observais aussi que certes, l’avant pied était large mais au niveau du médio pied, je sentais mes pieds plus serrés. Cela ne me faisait pas mal mais c’est juste que je desserrai les lacets plus facilement pour être à l’aise. 


Au niveau du talon, c’est nickel. Lorsque que je cours, le talon reste bien en place et ne se soulève pas. Le maintien fonctionne à tout point de vue. 


La respirabilité


Pour moi, la respirabilité est tout aussi primordial que le reste dans une chaussure de course. Surtout en été. En observant de plus près, le dessus de la chaussure est en mesh, désigné, looké et osé a évolué. Tout cela grâce à la technologie Airmesh. 
Au niveau du talon, on peut constater aussi que le mesh est différent pour offrir plus de maintien. Alors qu’au niveau du dessus, il est plus léger. 

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme


La flexibilité


 la chaussure, j’ai pu observer deux parties flexibles qui donne une véritable flexibilité et je l’ai bien sentie. Quand la chaussure se plie, elle retrouve instantanément sa forme et ce, grâce au matériau en pebax. Et forcément ça donne du dynamisme à cette chaussure. Les encoches de flexion pourront améliorer l’articulation du talon et optimiser l’amorti dynamique.


Le dynamisme


En l’insérant dans la cale du talon, cette technologie permet d’améliorer l’amorti et le retour d’énergie. La technologie Mizuno Wave offre une expérience de course légère et dynamique.
 Ce sera l’effet « rebond «  qui nous sera proposé. Hop ! la foulée devient énergie. Je l’ai ressenti surtout dans les séances d’endurance. Je m’amusais à bien focaliser sur ces sensations pour une course en pleine conscience. 
Que dire de plus car c’est vraiment l’association du confort et du dynamisme que j’ai apprécié. 


La durabilité


Quand je porte des Mizuno, je sais que cela va durer un bon moment. Je ne suis pas inquiète pour cela. La plaque wave n’est pas là que pour l’amorti. Elle apporte aussi une durabilité de la chaussure. Je vais continuer à la tester plus longtemps pour vraiment donner raison à cette affirmation.
La semelle est tout aussi pratique et je sais qu’elle pourra durer longtemps.
 En revanche, ce sera sur le mesh que je pose des questions.

Même dotée de la technologie Energy, sera-t-il assez solide pour tenir les kilomètres ?

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme

 
Les lacets

Ils tiennent bien en place mais il faudra les double lacets. C’est un peu un détail mais cela fait la différence. Bon, après, on peut aussi changer de lacets peut être possible mais ceux-là me conviennent aussi. 
La languette à soufflet permet un meilleur ajustement au niveau du pied. C’est vraiment ce que j’ai pu ressentir. Seul hic, elle peut parfois bouger si on ne la met pas correctement. Rien de grave, il suffira de bien d’en occuper dès le début. Mais je me connais, avant une course, je remets mes lacets plusieurs fois pour être à l’aise.

Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme


La résistance de la semelle et l’accroche


Que ce soit sur route ou sur sentier, elle vaut le coup. Rien à dire. Sur les chemins plus caillouteux, il faudra opter pour une autre paire. 
En attendant, l’accroche est plus que correcte même sur une route mouillée. Je n’ai pas dit trempée. En y regardant de plus près, la semelle possède une gomme supplémentaire et évite le risque de se prendre des cailloux dans la chaussure même sur route.




Test des Mizuno Wave Rider 24 running femme

4. Les points positifs et points d’amélioration de la Wave Rider 24 


Les points positifs


  • Le confort

  • La flexibilité 
  • 
La respirabilité grâce au mesh

  • L’avant pied est large. 


Les points d’amélioration.

  • Elles pourraient être encore plus légère
  • 
Medio pied trop étroit


Drop: 12 mm


Prix: 150€ 


Pour quel type de coureur(se) ?

Les Mizuno Wave Rider seront parfaites celles qui souhaitent courir longtemps et dans des conditions plus que correctes. À vous les marathons en toute tranquillité. Ce sera une vraie chaussure rassurante.


Conclusion

 
La version 2020 de la Wave Rider est donc une réussite pour ceux qui recherchaient plus de confort et de dynamisme tout en douceur. Les coureurs qui étaient fans de l’ancienne version seront forcément déçus mais s’habitueront très vite à cette nouvelle technologie Enerzy. 
La Wave Rider 24 restera un must dans la gamme des Wave Rider, qui évolue grâce aux nouveaux matériaux et nouvelles technologies. 
Elle sera parfaite pour les marathons ou les Semi-marathons. En espérant que nous puissions en courir un prochainement. 


N’hésitez pas à aller sur le site de Trail Session pour le test sur la Mizuno Wave Rider 24 version homme par Julien.


Vous les connaissez ? 

N’oubliez pas de l’épingler sur Pinterest ou de partager le lien.

 
A bientôt,
Nadia


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :