Test du sac d’hydratation Osprey Dyna 6

« Ça vaut le coup ou pas ?  » me demandaient mes followers sur Instagram. Si si, j’ai bien reçu les messages en privé. Il y a quelques temps, je vous présentais ce gilet avec les points principaux dans l’article. Certes, c’était dans un contexte confinement avec la possibilité de courir sur 1 km de circonférence autour de mon domicile. Je respectais cela et je trouvais vraiment dommage de ne pas utiliser ce sac pour des séances plus longues. Et heureusement. Le déconfinement a eu lieu et les séances ont repris de leur vigueur.

J’ai pu alors continuer mon test sereinement. Le prix peut paraître un frein à l’achat. Alors, on est légitime de se demander qu’est-ce que qu’on a pour ce prix. Et vous saurez en fin d’article si cela vaut le coup.

J’avais déjà présenté ce sac lors de la réception dans cet article

Les principaux détails techniques du gilet d’hydratation Dyna 6 de Osprey

  • Sac d’hydratation existe aussi en version homme
  • Tissu: 70D x 140D Nylon Triangle Ripstop
  • Volume : 6L
  • Poids : 0.3 kg
  • 2 flasques avec extension et valve (incluses)
  • Poche avec fermeture éclair
  • Possibilité de mettre un réservoir d’eau supplémentaire
  • Prix : 120 €
  • Existe en deux tailles : S/M and XS/S

Les conditions de mon test

J’ai utilisé toute le temps,  pour les sorties longues et courtes, les randonnées courtes aussi car je n’ai pas de sac à dos de petite randonnée, pour accompagner mes élèves au gymnase et mettre la trousse de secours dedans, quelques montres pour les chronos. Bref. Je l’ai utilisé régulièrement. Mais quand même un peu plus pour les séances de running.

Ensuite sur les types de terrains différents et cela joue aussi. Sur terrain plat ou sentier caillouteux, voire sablonneux, ce ne sera pas la même sensation et le même maintien au niveau des attaches.

Mon avis sur le gilet d’hydratation Dyna de Osprey

Le look et design

Rien à dire. J’avais eu une belle surprise sur ce sac très féminin et pétillant. Ça fait du bien aussi d’avoir ses couleurs estivales et qui donne envie de prendre son sac et partir à l’aventure le temps d’un run. Au niveau du design, ils sont allés fort sur le côté pratique et looké. J’imagine bien le dialogue entre les ingénieurs et le marketing en train de travailler là-dessus. Du style et du pratique. Finalement, c’est réussi.

Le confort et le maintien

Je porte une taille S/M avec un tour de poitrine 90c et le sac à dos convenait bien. Néanmoins, je pense que pour les plus petites poitrines, cela risque d’être trop grand. Ce n’est pas juste une question d’être à l’aise mais autant passer par une taille XS/S plutôt.

Et alors, en quelques mots, au niveau du confort et du maintien. Je dirais « it fits well ! » comme diraient les américains. Ça va bien.

Quand tu cours longtemps, tu as envie d’être bien. Tout simplement. Personnellement, je m’écoute beaucoup. Je suis à la recherche du moindre détail que ce soit au niveau des chaussures ou des accessoires, et même des petites douleurs que je peux percevoir dans mon corps. Et en testant le sac Osprey Dyna 6, je regardais aussi les moindres détails et rien à dire. Je l’oubliais même et je me consacrais à ma séance.

Au niveau des bretelles, c’est ok pour moi. Pas de pression insupportable au niveau des épaules ni au niveau du dos malgré un sac bien rempli. C’est clair que les deux flasques de 500 ml devant pèsent leurs poids. Néanmoins, je courais en toute aisance.

La praticité des poches

Certes, ce sac est confortable mais ce que j’ai préféré aussi reste la multitude de poches. Que c’est que c’est pratique aussi ! Quand on y regarde de plus près, nous avons devant les petites poches pour mettre ses gels ou ses barres ou ses mouchoirs. La poche principale peut contenir aussi une poche de 2,5 L d’eau et bien d’autres choses. Entre la poche centrale qui peut contenir un coupe-vent, son téléphone ou un petit nécessaire de secours et les poches « secrètes », tout est bien conçu pour accueillir ce dont nous avons besoin. A côté de cela, nous avons aussi des poches faites en Powermesh et faciles d’accès. Le tissu extensible permet de ranger ses affaires.

Certes, les deux flasques de 500 ml seront bien utiles et sont comprises dans l’achat de ce sac. Mais nous pouvons aussi ajouter notre réservoir de 2,5 L ou 3 L dans le dos. Et vous avez un aimant devant pour aider à tenir la valve.

Le petit plus, la poche de devant peut contenir un iPhone 11. J’avoue qu’au début, je me demandais comment j’allais transporter mon téléphone. Et puis, en regardant bien, dans la poche de devant, il y a un morceau de tissu pour envelopper le téléphoner. À partir de ce moment-là, ce fut nickel et le téléphone restait bien en place.

La légèreté

Le sac ne pèse que 300g et en ajoutant les deux flasques intégrées avec tuyau d’extension et valves de bouches de 500 ml, vous aurez tout de même l’occasion d’avoir un sac d’hydratation plus que convenable.

Et l’évacuation de la transpiration ?

Je l’ai porté lors de différentes températures et en regardant de plus près la partie aération du sac, j’ai pu constater un mesh spécifique et technique.

Même en portant un t-shirt technique, je transpire et avec un sac à dos, c’est pareil. En revanche, ce qui m’intéresse est tout de même de ne pas rester trempée en permanence. Pendant mes séances, je sentais que j’étais mouillée dans le dos sans que cela ne me gêne. En retirant mon sac après une bonnes séance sous le soleil, effectivement, mon dos était trempée mais pas trop au niveau du sac. En revanche, lors des séances entre 10 et 20 degré, ça passe vraiment. L’évacuation se fait sans à problème. Après, je n’ai jamais trouvé un t-shirt technique qui vraiment supprime la transpiration après une séance.

Liberté de mouvement surtout pour nous les femmes.

Parlons de femme à femme. Au niveau de la poitrine, c’était nickel. C’est vrai que ce sac d’hydratation Dyna 6 Ospreys est vraiment adapté aux femmes et c’est un plus. Il existe aussi en version hommes comme cela pas de jaloux. 😉

D’ailleurs, je n’ai jamais ressenti de gêne pendant mes courses. Je ne ferais pas de yoga avec mais courir ou marcher en bougeant les bras, ça allait très bien.

Les attaches pour bâton de marche stow-on-go

En toute honnêteté, je n’ai pas pu prendre de bâton pour mes sorties mais on me dit qu’avec ce sac, c’est tout à fait possible de les porter et facilement.Je ne pouvais pas passer à côté de cela car non plus car j’aurais bientôt l’occasion d’en tester.

Aucun échauffement ni douleur

À chaque fois que je cours avec mon sac d’hydratation, j’ai un peu peur de me brûler au niveau de la nuque et des aisselles. Traumatisme d’une douleur ancienne avec un sac à dos qui n’était pas adapté. C’est pour cela que très vite, je me suis offert un sac d’hydratation correct et à bon prix. Surtout quand on débute. Et avec le sac Osprey Dyna 6, je n’ai eu aucune douleur ni échauffement. Heureusement d’ailleurs. Je l’ai porté avec un débardeur sur des séances courtes et là aussi, aucune brûlure ou autre gêne.

Les sangles de poitrines

Le sac-gilet est équipé de deux sangles de poitrines amovibles et réglables. Ils aident au bon maintien du sac. Pour les attacher, il faudra avoir le coup de main, ou plutôt le coup des deux mains car parfois, ce n’est pas pratique de l’attacher à une main, à la va vite. Pour bien les fermer, il suffit de clipser les attaches et entendre le petit bruit. J’ai plutôt l’habitude d’avoir des attaches plus classiques et il faudra s’y faire. J’avais juste peur que les attaches se cassent mais finalement malgré mes différentes sessions, tout était nickel. A voir sur le long terme mais je n’ai pas d’inquiétude. La marque est hyper sérieuse à ce niveau-là.

Et la sécurité ?

Il peut accueillir une lampe led grâce à son accroche et le fait d’avoir des bandes réfléchissantes aident aussi à la sécurité lors des séances très tôt ou en soirée. Et puis si cela ne suffit pas, il suffira d’acheter une lampe torche.

Question lavage : avec une brosse et du savon de Marseille et ce sera bon. Je ne suis pas trop adepte de passer les produits techniques à la machine.

Les points positifs

  • Confort
  • Grande capacité 6 L
  • Design 
  • Ergonomie
  • Praticité

Les points d’amélioration

  • D’autres coloris disponibles seraient top
  • La fermeture des attaches se fait plutôt à deux mains et peut parfois déstabiliser.
  • Un petit effort pour les sous ? Le prix de 120€ peut être un frein à l’achat mais sur la durée reste un investissement intéressant.

Où l’acheter ? En magasin ou sur le site Osprey

Prix : 120 €

Conclusion

Le sac d’hydratation Osprey Dyna 6 est plutôt haut de gamme qui me sert dans presque tous mes sorties longs voire courtes. Le maintien est bien sans éprouver aucune douleur et le confort peut se faire sur plusieurs heures. J’ai été agréablement surprise par les nombreuses poches et la capacité de 6 L. C’est clairement un sac qui ne restera pas caché dans mon armoire.

A bientôt,

Nadia

 

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s