À la rencontre de la LGSTEAM Run : ma team

Certains courent solo, d’autres recherchent la compagnie de copains ou d’un coach au sein d’un club.

Mais pourquoi donc ? Que cherchons-nous lorsque que nous souhaitons intégrer un groupe, une Team ?

Au tout début, lors de mes premières séances, j’ai opté pour la version solo. Je commençais autour d’un stade pendant que mes enfants jouaient au foot. Je ne savais même pas qu’il y avaient des groupes de running. Ce n’était pas encore la mode. Les marques ne lançaient pas encore leurs équipes.

Je me suis lancée dans la course avec la Parisienne. Et puis, j’ai rencontré des coureuses. J’ai aussi commencé à courir entre copines. On se motivait, on se racontait nos histoires de débutante. C’était agréable et sympa.

Et vint Nike et ses sessions du mardi et jeudi soir. Wouah ! C’était une vraie belle époque. On se retrouvait tous et c’était l’occasion de déconner, de rire mais surtout de courir. J’ai vraiment bien progressé à ce moment-là. Et puis, quelques années plus tard. Les sessions se sont arrêtés.

J’ai essayé de continuer avec des copains mais c’était assez difficile. Je me suis inscrite dans un club d’athlétisme : la blague. Je n’étais pas dans le quart des athlètes de compétition et apparemment pour « mon coach « , je n’étais pas interessante à coacher. Un exemple, je préparais le marathon de Paris ainsi que d’autres copines sur la même piste, pour les fractionnés. Elles étaient plus rapides que moi et le coach ne me suivait même pas. Bref. Je suis partie car je ne me sentais pas à l’aise dans ce club. Cela arrive.

Ensuite, vinrent les teams adidas. J’ai voulu essayer par curiosité. J’y suis restée quelques mois et ensuite, je ne trouvais pas ma place. Certainement, pas le même âge que tous les autres. J’ai rencontré des belles personnes avec qui je m’entends bien encore aujourd’hui. Mais ce n’est plus pour moi.

Je pense que mon esprit d’indépendance me demandait aussi de ne pas trop m’impliquer dans les clubs. J’ai envie de faire ce que je souhaite et gagner ma liberté.

Si j’ai envie de faire quoi que ce soit, je le fais avec plaisir mais sans contrainte.

Néanmoins, je ressentais depuis quelques temps le besoin intense d’une vraiemotivation supplémentaire ; l’esprit d’équipe qui manquait. Un supplément d’âmes dans mes séances.

Et à ce moment-là que j’ai rencontré la LGSTeamRun, crée par Tayeb alias le Geeksportif. J’avais déjà couru le marathon de New-York avec lui, je le connaissais déjà et je savais que ce ne serait pas prise de tête.

Mon ami Guillaume était dans la partie aussi et je me suis : bon, ça a l’air cool. J’y vais, je vais demander mon intégration.

Néanmoins, je voulais quand même être rassurée sur ce sentiment de liberté. Parfois, je ne peux pas être disponible pour les séances à cause de mon organisation familiale et professionnelle. Le coach Tayeb comprend tout à fait cela.

Tous les mercredis, LGSTeamRun se retrouve au Stade Faber pour une bonne séance de fractionnés. Et honnêtement, chacun vient avec son niveau. Tu es lente, c’est ok. Tu es ultra rapide, c’est ok aussi. Et c’est vraiment cela que j’ai apprécié. Pas de jugement malfaisant ou de critique. L’objectif du coach est d’avancer, de nous faire progresser et que chacun ait sa propre place. Et cela se ressent dans le groupe.

J’aime sa diversité d’âge, sa diversité géographique car même si nous sommes en région parisienne, nous avons un adorable marseillais aussi. Une diversité qui nous donne vraiment un bel exemple du vivre ensemble.

L’émulation créée par la Team LGSTeamRun est bien présente : nous sommes tous différents et pourtant nous sommes complémentaires aussi. Nous avons le même groupe sur whatapps et les messages fusent. Ce n’est pas seulement une Team mais aussi presqu’une famille. Chacun vient et a sa place. On rigole, on partage, on se rassure et on se motive. Les recettes et les blagues fusent. Les chronos sont prometteurs : chacun progresse à son rythme mais chacun progresse. On se félicite.

Parfois, certains ont besoin de recul et s’éloignent de la messagerie mais c’est pour mieux se retrouver aussi le mercredi.

Les courses sont partagées ensemble et on laisse les inimitiés de côté. Pas de cela dans l’équipe. On se serre les coudes et la communication reste la meilleure des choses.

J’aime cet esprit d’équipe, simple sans se prendre la tête, sans être hautain mais avec fierté.

Certes, il y a beaucoup de teams en ce moment. Tant mieux. Celle-ci est la mienne et je sais que le LGSTeamRun crée des émulations. Cela ne m’empêche pas de courir et d’écrire pour moi. Il existe tellement d’équipes, de clubs mais l’essentiel est de trouver sa place, sa vraie place. Et j’ai trouvé la mienne.

Allez lire la présentation de quelques membres de la LGSTeamRun ici et le reste des présentations sur le blog de la Team.

Si tu veux rejoindre la Team, envoie un m privé sur le compte @lgsteamrun

A bientôt,

Nadia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :