J’ai vu : Brittany runs a Marathon

Quand Amazon Prime Vidéo a sorti ce film, je ne voulais pas me précipiter. J’attendrais un peu me disais-je. Et un jour, je me pose devant la télé. Et ma télécommande ripe inconsciemment ou pas sur ce film ok, let’s go !

Un film qui évoque un marathon, tout de suite, ça me parle. Et surtout celui de NYC ! Déjà vécu 2 fois en 2015 et 2017 mais avec l’envie de le refaire en 2020. 

Zoom sur le teasing. A voir ou pas ? Je vous dis le dis tout de suite : ce n’est pas le film qui sera nominé. Mais, il y a toujours ce côté attachant, de la marathonienne débutante qui se lance sur un projet fou.

Quand Brittany décides d’aller voir le docteur, ce dernier lui parle de problème de poids et des conséquences sur la santé.

Son regard en dit beaucoup sur sa réponse. Elle est plutôt d’une nature pétillante et rigolote ! Elle s’éclate quand il faut s’amuser mais toujours en tête cette phrase du docteur. Elle fume, elle mange, elle boit de l’alcool et s’amuse certes lorsqu’elle se retrouve avec ses amies.

En revanche, une certaine solitude existe lorsqu’elle rentre de ces soirées. Souvent, elle croise sa voisine hyper sportive, écouteurs aux oreilles, prête à sa sortie running. Fucking Martha !

Elle décide alors de rencontrer un coach pour se décider à bouger mais le prix est trop élevé pour Brittany. Wouah ! Il va falloir trouver une autre solution.

Techniquement, elle se dit que cela lui coûterait moins cher d’aller courir. Deux soutien-gorge au lieu du super soutien-gorge de sport. Oh my God ! Le truc que je ne conseille pas du tout aux filles. Achetez un excellent soutien-gorge mais s’il vous plaît pas deux !

Un t-shirt en coton, un jogging et des Converse suffiront pour motiver Brittany. Elle ose timidement en mode hyper complexée. C’est avec tristesse qu’elle retournera chez elle se ruer vers le frigo et qu’elle se lamente sur son sort.

Heureusement, Martha, sa voisine healthy et runneuse, est là pour lui montrer que finalement, courir avait du bon. Et surtout lui donner la stratégie des micro-objectifs.

Le premier : courir un pâté de maison. Elle y arrive et se donne tous les moyens d’y parvenir.

Par la suite, elle retrouve son groupe de runners dans le parc. Ça me penser à mes groupes de running au tout début. Même débutante, je me retrouvais avec une ou deux filles hyper lentes en train de souffrir pour tenir le rythme.

Tout est là : la motivation, la sueur, les séances mais surtout la détermination et le sourire de bouger.

On ressent l’incompréhension de ceux et celles qui ne courent pas.

Son premier 5 km. Premier dossard. Chacun a son rythme. Mais on sent sa fierté ! Surtout chez Martha. Même si ses copines essaient de la faire sortir la veille d’une sortie longue, Brittany craque parfois au début.

Alors quand ses running buddies lui proposent le challenge de courir le marathon de New-York ! C’est ok. Un an pour se préparer, ça peut se faire ?

1er challenge : la loterie ! Ça coûte de l’argent aussi alors elle cherche des petits boulots pour payer tout cela. Courir n’est pas si gratuit que cela.

Quelques longueurs tout de même dans ce film.

Elle a souvent le même rêve : courir le marathon de New-York.

Rapidement, elle passe du 5 km au semi-marathon. Puis l’annonce du tirage au sort pour les trois copains. Le graal pour ceux qui aiment courir.

Comme tous les coureurs, arrive le moment de démotivation, du trop-plein et le temps des blessures. L’annonce de la fracture de fatigue cinq semaines avant le marathon est une situation qui la met dans un état terrible.

Le marathon de NYC passe et forcément, elle voit les photos de ses amis sur les réseaux sociaux. Elle est profondément dégoûtée de ne pas avoir pu courir ce marathon.

Ce n’est que partie remise : elle sera sur la ligne de départ du marathon de New York ! Un an plus tard.

C’est cette scène qui me redonne l’envie de repartir courir le marathon. Quel ambiance ! Que de souvenirs et d’introspection. Ces émotions de franchir la ligne d’arrivée !

On notera le joli placement de produit de New Balance pour les chaussures et la tenue.

Ma scène préférée est celle classique quand tu commences à courir

Brittany : je vais courir un 5 km.

Sa copine : tu vas courir un marathon ?

Le copain de sa copine : un marathon, c’est 42,2 km !

Bon, sinon c’est un film qui se regarde un samedi après-midi de décembre pour changer des films de Noël.

Bises et bon film !

Nadia

%d blogueurs aiment cette page :