5 coureurs pour le marathon de Valencia 2019

Comme je l’avais écrit ici, je n’ai pas pu courir le marathon de Valencia mais j’ai pu vraiment profiter de cette ville et de cette belle course.

J’avais envie de poser certaines questions à mes amis qui couraient le marathon. Leurs réponses vous donneront certainement envie de venir la faire. J’avais vraiment envie de les mettre en avant. 

Laurent – 2h47

1. Comment t’es-tu entraîné ? Avais-tu un programme spécifique ou pas ?

Je me suis fait ma préparation marathon étant donné que je suis aussi coach en club FFA à raison de 5 à 6 entraînements par semaine … programme spécifique mais pour cette année en juxtaposant les Championnats de France de 10 et Marseille-Cassis en octobre.

2. Comment as-tu trouvé le Marathon de Valencia. Qu’est-ce qui t’a plu ? Qu’est-ce qui t’a déplu ?

C’est ma seconde participation ici après 2016 … Ce marathon est devenu un incontournable dans le milieu du running : il a déjà le label gold de la world Athletics et les organisateurs veulent absolument le label platinum qui est au-dessous ( Berlin Tokyo New York).

Ce qui m’a plu : valencia ville du running … ferveur populaire … parcours sympa.

Ce qui m’a déplu : trop de monde au départ … difficulté à circuler et à s’échauffer … mais c’est la rançon de la gloire.

3. Aurais-tu un conseil à donner à de futurs marathoniens de Valencia ?

Un conseil : marathon d’automne idéal pour faire un chrono … prendre un hôtel proche de la coulée verte .., aller à l’Albufera faire un tour en barque avec sa moitié.

Gaëlle – 3h56″55. Première fois sous les 4h

1. Comment t’es-tu entraînée ? Avais-tu un programme spécifique ou pas ?

J’ai suivi un programme d’entraînement de 9 semaines proposé par Kalenji. C’était sur 4 séances /semaine avec une alternance classique de fractionné / sorties longues et footing. J’avoue que le déluge constant du mois de novembre m’a un peu freinée donc j’ai limité à 3 séances / semaine parfois mais ça m’a quand même permis de me sentir bien.

Sur le reste je ne fais pas particulièrement attention, je garde la même alimentation, et le même quotidien en général pour que ça reste un plaisir.

2. Comment as-tu trouvé le Marathon de Valencia. Qu’est-ce qui t’a plu ? Qu’est-ce qui t’a déplu ?

Ce qui est particulièrement remarquable c’est l’ambiance. Beaucoup d’animations partout sur le circuit, des bandas qui se succèdent. A peine tu dépassais un premier groupe que tu entendais déjà le son du suivant. La foule était aussi au rendez vous et les encouragements en nombre. Il y avait beaucoup de français d’ailleurs, qui m’ont repérée et encouragée, surtout sur la fin quand on rentre dans le centre de Valence.

Par contre, il y avait des zones plus calmes et monotones. Des épingles à cheveux assez longues sur des avenues sans intérêt ni public. C’est dommage mais assez classique sur du marathon de ville pour trouver les 42km.

Le départ était aussi assez étroit..j’ai mis un certain temps avant de réussir à trouver mon rythme sans piétiner sur les talons des autres..

3. Aurais-tu un conseil à donner à de futurs marathoniens de Valencia ?

Je dirais qu’il faut faire attention de ne pas se faire piéger par le côté roulant de ce parcours. C’est très plat et un des plus rapides du monde. Ça donne envie d’aller vite au début, mais il faut faire attention de ne pas se surestimer, ça reste un marathon et même si c’est plat, tout commence vraiment au 30ème km !

Un autre détail concerne les ravitaillements… le solide commence seulement au 26ème. Apparemment c’est très français de mettre du solide partout mais ça peut surprendre du coup. Mieux vaut faire sa petite réserve si on a besoin de s’alimenter en cours de route 🙂

Stéphanie – 42km The Running Store

1. Comment t’es-tu entraînée ? Avais-tu un programme spécifique ou pas ?

.Pour l’entraînement pas de fractionné car je déteste mais je cours 5 fois par semaine en sortie tranquille.

2. Comment as-tu trouvé le Marathon de Valencia. Qu’est-ce qui t’a plu ? Qu’est-ce qui t’a déplu ?

J’ai adoré l’ambiance, le parcours hyper plat et le ciel bleu ça fait du bien en Décembre et la paella post marathon sur la plage et la petite Cryo des pieds et mollets dans la Méditerranée et pour le point négatif le salon pour récupérer le dossard ne propose pas un large choix de produits.

3. Aurais-tu un conseil à donner à de futurs marathoniens de Valencia ?

En ce qui concerne les conseils réserver un hôtel près de la cité des sciences pour aller et revenir à pied le jour du marathon. Ne pas trop se couvrir car il peut faire vite chaud.

Farid – 4h18

1. Comment t’es-tu entraîné ? Avais-tu un programme spécifique ou pas ?

Je n’ai pas eu de préparation spécifique. J’ai effectué des sorties au feeling en endurance fondamentale avec 2 sorties hebdomadaires de 10 et 1 SL allant de 15 kms à 20km. Sans compter le vélo taf de 6 km aller /retour. J’ai su que j’allais participer à ce marathon, un mois avant. D’habitude, je me prépare plus sérieusement.

2. Comment as-tu trouvé le Marathon de Valencia. Qu’est-ce qui t’a plu ? Qu’est-ce qui t’a déplu ?

Ce fut un très bon marathon avec excellente organisation. La récupération des dossards fut très fluide. Et la zone d’exposition est très spacieuse.

J’ai apprécié la bonne idée de pouvoir échanger/revendre le dossard via la plateforme du marathon. J’ai pu avoir un dossard en mon nom. Nous avons couru un parcours plat et agréable ensoleillé (un peu trop même mais on va pas se plaindre).

Les supporters étaient présents tout au long du parcours. L’arrivée et les 195 derniers mètres étaient magiques.

J’ai moins apprécié les passages où il y a trop de coureurs. Certains virages à 90 degré où il faut relancer la machine.

Le solide dans le ravitaillement qui ne sont présents à partir du semi.

3. Aurais-tu un conseil à donner à de futurs marathoniens de Valencia ?

La protection contre le soleil : bien s’hydrater, protection solaire et la casquette. Effectivement, il peut faire très chaud et à partir du 30, ne pas oublier qu’il y aura de légères montées.

Youssef – 3h30

1. Comment t’es-tu entraîné ? Avais-tu un programme spécifique ou pas ?

Personnellement, je n’avais pas un programme spécifique mais j’essayais d’alterner entre des petites sorties, du fractionné et des sorties longues. Je me suis inscris également à plusieurs courses pour évaluer mon niveau (Marseille Cassis, Paris Versailles, semi-marathon de Lyon et celui de boulogne où j’ai battu mon record).

2. Comment as-tu trouvé le Marathon de Valencia. Qu’est-ce qui t’a plu ? Qu’est-ce qui t’a déplu ?

Le marathon de Valence m’a beaucoup plu, il est juste exceptionnel. Ambiance au top, Paëlla party est un plus où tout les marathoniens se trouvent dans le même endroit, les bénévoles au petit soin au niveau des ravitos et également à l’arrivée.

Le seul point négatif mais qui n’est pas non plus très méchant est le ravitaillement. Il y avait plusieurs points de ravitaillement certes mais c’était plus des boissons liquides comme de l’eau ou powerade avec des gels sur 2 ravitos. Il manquait un peu de solide comme des bananes à partir du 20ème km ou le corps commence à fatiguer.

3. Aurais-tu un conseil à donner à de futurs marathoniens de Valencia ?

Avis à tous les marathoniens : inscrivez vous sans hésitation, le marathon de Valence est juste exceptionnel avec un parcours plat mais faites attention gérez bien votre effort pour pouvoir atteindre vos objectifs.

Rdv en 2020 pour un nouveau RP 🙏

Merci à vous pour vos retours !

Nadia

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.