J’ai testé le Lululemon Sweat Life festival

Encore un festival de sport ! Mais pas n’importe lequel : le Sweat Life ! Une façon de bouger pas en mode bootcamp brutal mais plutôt façon consciente avec des conférences inspirantes et des séances de yoga diverses et variées, sans oublier des séances de renforcement musculaire version américaine.

Je savais depuis un moment, ce week-end serait bien complet : entre le Run de la nuit blanche et odyssée le lendemain, je me devais d’ajouter la Lululemon Sweat Life Festival

Le Sweatlife festival, c’est SWEAT (bouger), LEARN (développement personnel), CONNECT (expérience communautaire)

Le Sweat Life festival commence tôt. Le rendez-vous est donné à 8h45 au 104. J’adore ce coin, multiple entre créativité et mouvement. Malheureusement, c’est à l’autre bout de Paris mais j’aime beaucoup y aller que ce soit en famille ou avec mes élèves. Bref, revenons au lieu. C’est grandiose et les sportifs-ves arrivent en tenue pour transpirer et surtout se sentir bien.

Tu as le choix entre deux packs : 

  • Pack essential : 25 euros avec un cours de sport, Yoga illimité, conférences illimitées, un run et une bouteille-gourde Sweat Life
  • Pack Lululemon Exclusif : 108 euros avec un cours de sport, Yoga illimité, conférences illimitées, un run et une bouteille-gourde Sweat Life et des produits exclusifs Lululemon.

Le programme est vaste : les inscriptions se font sur internet mais il reste aussi des places de dernières minutes. Tu choisis une copine et vous allez profiter des séances ensemble ou alors vous en rencontrer de nouvelles.

Je suis arrivée tôt pour avoir le temps de faire le plus d’activités possibles.

8h45 : je suis devant le 104, haut lieu de la culture dans le 19ème. Cela me rappelle mes multiples sorties artistiques scolaires car mon école n’était pas très loin. Ça aide.

Cette fois-ci, ce n’était pas pour une activité artistique. C’est fluide, les gens arrivent au fur et à mesure en tenue souvent. Quand on arrive au stand pour faire scanner notre code. Chacun(e) reçoit sa bouteille floquée Sweat Life Festival. Elle sera bien utile pour les sorties et autres séances. On peut déposer ses vêtements au vestiaire. Juste à côté, les cours vont commencer. Entre le Run et le crossfit, j’ai préféré le yoga.

Je vais pour m’installer ni devant ni derrière. Je répère certaines connaissances et c’est sympa aussi. Mais en général, même quand je ne connais personne, je vais facilement vers les gens.

Morning Flow avec Myrtho histoire de bien commencer la journée. J’étais détendue et bien étirée. Certes, il y avait du monde mais l’essentiel était de se recentrer et de lâcher prise. Chose faite car j’étais vraiment bien. Le hic est que je n’avais pas pris de petit-déjeuner parce que j’étais en retard. Mon ventre gargouillait mais avec la sono et la musique, ça ne s’entendait pas.

La séance se termine et je repars devant pour voir mon amie traileuse Ikala. On papote et finalement je décide de m’installer devant pour le deuxième court de yoga avec du Katonah yoga, avec une professeure du Tigre Yoga.

C’est du « Hatha yoga avec des paillettes « . Ok, je demande à voir. Cela ressemble plutôt à un mélange de kundalini, de Hatha et de vinyasa mais soft.

Les genoux sont souvent pliés quand on fait in chien tête en bas parce qu’exemple. En fait, on fait des choses que nous n’avons pas l’habitude de faire. La prof est très explicite et nous parle développement personnel avec les choses qu’on laisse derrière soit quand on fait la posture de l’enfant et les choses qui sont devant nous, vers l’avenir. Son vocabulaire est ultra positif et inspirant. J’aime bien.

Et pour continuer dans le côté inspirant, j’ai le temps de prendre un jus de carottes gingembre puis d’aller à la conférence « S’épouser soi-même« . Vaste question !

La conférencière nous explique d’où elle vient, ce qu’elle fait et comment elle est arrivée à s’aimer. J’ai trouvé qu’elle faisait beaucoup la promotion d’elle même et de ses livres, sa formation. C’était plutôt à l’américaine. Mais dans le fond, elle a raison. Elle explique comment de se donner de l’amour pour être authentique. J’avoue que le discours est celui que j’ai tous les jours et que j’ai adopté depuis un moment. Acceptation de soi et bienveillance envers soi-même. Néanmoins, cela pourrait intéresser les débutants ou ceux qui ne savent plus comment faire.

D’autres conférences suivent. Il est temps d’aller prendre un bowl salade de lentilles pour apaiser ma faim. Le stand Maison Nomade propose plein de plats donc le jus gingembre carottes, et un banana bread. C’est ultra bon et cela permettra de terminer la journée en forme.

Je descends pour rejoindre les copines. En bas, ont lieu les bootcamps bien physiques et en musique. Ça booste de partout et les efforts sont intenses. C’est un petit coin intimiste mais en même temps ça bosse.

Les séances de yoga et de sport sont différents à chaque fois, selon les coachs ambassadeurs. Tu sens que ce sont des coachs de qualité et qu’ils prennent leurs activités à cœur. Une d’entre eux est Jess King, TNL58, j’avais eu la chance de l’interviewer.

Bref. Si le Sweat Life Festival recommence en 2020, je serai présente ! Et avec les copines.

Ça vous tente des journées Sweat Life Festival ?

A bientôt,

Nadia

 

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s