Test de la Kiprun KS Light Kalenji

Après avoir adoré la tenue Kiprun Kalenji, il est temps de passer au test chaussures de running KIPRUN KS LIGHT. La dernière fois que j’avais pu tester une chaussure était à l’occasion de la Kiprun Fast.

Lancée un peu de temps avant l’été, j’ai eu l’occasion de la porter régulièrement et surtout de courir avec.

La promesse de cette chaussure légère et stable pour toutes vos sorties du 10 km au marathon.

img_7165

Les technologies

Décathlon apporte plusieurs technologies à la Kiprun KD light. Cette chaussure coûte environ 40% moins cher que les autres équipementiers. La marque est connue pour proposer des chaussures de qualité et tout à fait abordable pour les coureurs qui font attention à leur porte-monnaie.

  • Le Up’Bar est une pièce en TPE (Pebax) Se trouve sous la chaussure et permet une chaussure plus dynamique avec une bonne relance.
  • K-Only. Une mousse plus dense sous le métatarse pour une chaussure universelle.
  • K-Ring est un concept unique d’amorti arrière. Les ondes de choc des impacts au sol diminue en se dispersant sur toute la chaussure.
  • KalenSole : une mousse EVA sur la semelle intermédiaire apporte une amélioration de l’amortit et un bon retour d’énergie. 
  • Le drop de 10 mn. 

Mon avis

C’est donc une chaussure légère et dynamique que j’ai pu essayer. Elle reste polyvalente aussi bien sûr les fractionnés que sur les sorties longues.

Le look

Quand j’ai vu ce modèle version femme, je l’ai trouvé bien moderne et stylé. Kalenji a trouvé sa place parmi les grands du running. Déclinée en plusieurs couleurs, cette chaussure ne vous fera pas honte. J’ai reçu la classique couleur noir et cela me convenait aussi. Le design est revu par rapport aux précédentes chaussures de la marque Kiprun.

La légèreté

À ce qu’il parait, courir avec des chaussures légères augmenterait les performances. Je n’ai pas de données exactement à mais je peux vous que j’ai beaucoup porter des chaussures dites lourdes. Son poids : 240 g en 39.

Je souhaitais plus d’amorti et de confort et j’étais persuadée que je pouvais trouver ces qualités uniquement dans des chaussures lourdes. Lorsque j’ai essayé ces chaussures KS Light, j’ai trouvé en prime la légèreté que je recherchais. En revanche, je me posais la question : « seront-elles confortables ? « 

Le confort

Dès le début, je n’ai pas ressenti le confort ultime que je souhaitais. J’ai même trouvé les chaussures rigides. Je n’allais pas m’arrêter à ce stade-là et je décidai d’abord les porter en marchant « pour les faire » comme on dit dans le jargon du running. Au bout de quelques heures de marche, je me suis dit que je pouvais les tester en mode running.

Et là, je sentais les chaussures plus agréables. La sensation de confort enfin apparaissait. Mais je ne pouvais pas dire que c’était des chaussons non plus. D’un autre côté, c’était mieux pour moi. J’étais tellement habituée à mes chaussures charentaises que forcément avoir les KS Light au pied changeait la donne. Mes pieds allaient découvrir un nouveau statut.

Le nouveau col à l’arrière du chausson assure le maintien du talon dans la chaussure et de façon confortable.
J’ai senti aussi que la zone de l’avant du pied avait été modifiée :

  • une zone avant du pied retravaillée pour ne ressentir aucune gêne.
  • une des nouveautés aussi est que la chaussure est faite en un moulage pour éviter les frottements.

La seule chose négative que j’ai eu avec cette chaussure était un frottement puis une petite croûte juste au dessus de la languette. C’était bizarre car cela ne me le faisant pas avant. J’avais mal au dessus de la languette. En regardant de plus près, je me suis vite aperçue que c’était à cause de mes chaussettes trop courtes. Donc un conseil : portez des chaussettes mi hautes ou hautes. Les socquettes seront donc à éviter.

La toe box est plus petite que celles des chaussures que j’ai l’habitude de porter. Elles sont plus étroites mais avec mes pieds larges, c’est juste ok. J’ai pu les tester sur des sorties longues et mes pieds n’étaient pas compressés non plus.

L’amorti

En termes de technologie, le K-ring permet d’améliorer l’amorti arrière et disperse les ondes de chocs. Ainsi les articulations du dos, des genoux et des chevilles sont protégés.
 La technologie Kalensole est une mousse exclusive, développé par le département R&D, permet une amélioration de l’amorti de 34%.

En testant ces chaussures, j’ai été agréablement surprise de voir combien l’amorti était efficace. C’est important pour moi d’être rassurée. Je n’avais pas envie de me retrouver sans amorti et stresser à chaque sortie.

Le maintien

Justement quand je parlais de confort et de nouvelle donne pour moi, je souhaitais aussi évoquer le maintien de la KS Light. L’avant de mon pied n’était pas trop serré et m’offrait une certaine sécurité. Sur des séances d’endurance, je craignais d’être trop serrée et que mes pieds ne sentent pas à l’aise, surtout avec une toe-box pas trop large. Finalement, c’était tout à fait convenable et même après des longues distances, j’étais à l’aise.

Sur des sorties plus rapides, j’ai bien senti le maintien de la chaussure et cela me plaisait beaucoup.

La respirabilité

En termes de respirabilité, je retrouve les mêmes qualités que pour la Kiprun Fast. La technologie est la même. Le tissu en mesh est aussi là pour faciliter l’évaporation de la transpiration. 

img_7156

Le dynamisme

Normalement, grâce aux différentes technologie, le dynamisme se devait d’être présent. Certes, c’est un chausson et la légèreté de la chaussure offrira une meilleure propulsion. Et je l’ai aussi ressenti surtout dans mes séances de fractionnés : l’effet rebond était présent et j’avais l’impression de relance d’énergie au niveau du talon.

Les lacets glissent un peu. Ce n’est pas la première que je constate cela sur une course. Je les attache en double noeud pour éviter de les avoir détachés quand je cours. Si un jour, cela me gêne vraiment, il me suffira de les changer. La languette ne tombe pas sur les côtes ce qui est aussi pratique.

img_7151

La semelle

L’accroche est efficace pour moi que ce soit sur la route ou sur des sentiers. De plus, l’absorption des chocs se faisait proprement. Pour une chaussure de route, j’étais en toute confiance sur mes séances. Je les avais sur plusieurs parcours et même avec un temps pourri et pluvieux, elles répondaient présentes sans glisser.

J’ai retrouvé excellente adhérence sur un sol humide ou sec. Après avoir couru sur les sentiers grecques, je n’ai pas eu aucun moment de déséquilibre. J’étais déjà rassurée par la tenue de route de la KS Light Kiprun.

Pour quel type de coureur/coureuse ? C’est une chaussure de type universel avec la technologie K-Ring qui permet une adaptation pour tous les coureurs. Elle s’adapte à toutes les foulées aussi.

Sur quels terrains ? J’ai pu les tester sur différents types de terrains : humides, secs, sentiers ou routes, ces chaussures tiennent bien la route sur des parcours humides et secs. Une bonne accroche même sur les routes trempées. Sur les sentiers, ça passe aussi. J’ai préféré courir avec sur de la route plutôt que sur les sentiers où le sable.

Les plus :

  • Le confort
  • Un excellent rapport qualité prix
  • Le design
  • Le maintien

Les points d’amélioration :

  • Un confort plus « chausson »
  • Les différents coloris de la gamme pour que nous en ayons de toutes les couleurs.

Prix : 90 € 

Drop : 10 mm

Conclusion

La Kalenji KS Light est une chaussure légère et stable offrant du dynamisme et du maintien. J’ai été convaincue par le look et surtout par le confort. Le rapport qualité – prix est vraiment intéressant. A 90€, cela permettra de jouer dans la cour des grands et à un prix moindre.

Vous connaissez ?

A bientôt,

Nadia

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Un commentaire sur « Test de la Kiprun KS Light Kalenji »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s