J’ai testé le restaurant Le 116 Pages – Fooding

Pour changer, je vous parle d’un restaurant bien agréable dans le 16ème, près de la place de l’Etoile. Le chef japonais Ryuji Teshima possède le restaurant Pages, juste à côté et juste plus gastronomique. Pour le côté plus abordable mais tout à fait exquis. Le chef a déjà de l’expérience en étant passé aussi par Luca Carton avec Alain Senderens et chez Hugo Dunoyer. Ce sera au 116 Pages que cela se passera. Cela faisait longtemps que je voulais le découvrir. Je ne suis pas trop adepte des restaurants parce que je cuisine beaucoup et que je préfère dîner chez moi plutôt que d’aller des restaurants pas terribles.

Heureusement, à Paris, nous en avons de très bons et le 116 Pages en fait partie.

Lorsque je suis entrée dans le restaurant, la première qui me frappait était la décoration bistrot avec des chaises d’écoles à l’ancienne. C’est ce qu’on appelle le Izakaya style : une esthétique alliant minimalisme et rusticité.

Cela me fait plutôt penser aux restaurants de Paris Est plus que Paris Ouest. Ce n’est pas trop le genre de restaurants dans le 16ème mais cela reste une belle surprise.

Une musique de jazz douce nous accueillait aussi. Au fond, un bar à vin façon bistrot pour les adeptes de cette boisson. Personnellement, je ne bois pas d’alcool. Les serveuses étaient adorables et serviables. Je savais que le service serait à la hauteur. Une cantine chic finalement.

Le restaurant existe depuis 10 ans et le chef , japonais, propose une cuisine fusion japonaise et cuisine française. Le menu est classique mais régulièrement le « today’s special  » change pour nous offrir des plats de saison comme les asperges vertes et grillées et œuf mollet ou une cuisse de poularde des petits pois mijotés.

En entrée, nous avions décidé de prendre plusieurs tapas à partager : entre les tempuras de crevettes et ceux aux champignons, nous avons eu le temps de déguster les edadames natures et les concombres avec une sauce vinaigrée. C’était fin et délicieux.

Ensuite, j’optais pour des légumes grillés et les asperges vertes grilles et œufs mollets. Un vrai délice.

Les amis ont pris de la viande de bœuf persillée et tendre façon « grille à la japonaise (sumibiyaki) ». Et ils ont apprécié. Le magret de canard fut une réussite mais le bœuf eut plus de succès. A côté de cela, des pommes de terre croustillantes au four nous apportaient un réconfort limite maternel. J’ai adoré ! Je n’ai pas voulu connaître le litre d’huile pour les cuisiner mais je peux vous dire que c’était bon.

Pour nous faire plaisir, nous avons recommandé les beignets de crevettes et de champignons ainsi que des onions rings bien croustillants. C’est mon repas plaisir de la semaine et je profite pour goûter des plats que je ne cuisinerais pas à la maison.

Nous n’avions pas pris de dessert car cela nous suffisant amplement.

Une carte à environ 40/50€

Où : 2 rue auguste vacquerie 75116 Paris

Métro : Kléber, Georges V, Charles de Gaulle Etoile
+33 1 47 20 10 45

Leur compte Instagram vous donnera certainement envie.

En conclusion, c’est une bonne adresse dans le quartier. Plutôt complet à midi mais plus tranquille le soir. Il faudra réserver pour être sûr(e) d’avoir une table.

Les plats de type fusion japonaise sont délicieux. Et je sentais une belle harmonie des lieux qui se retrouvait dans les plats.

A conseiller.

A bientôt, 

Nadia

  • Publié par

    Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

    Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s