J’ai testé la Mizuno Shadow 2

Après avoir testé la paire de Mizuno Wave 2, chaussure idéale pour la route et la distance, me voici prête à vous parler de la Shadow 2, une chaussure plus rapide, prévue pour la piste mais pas que.

A moi donc, les fractionnés et les sessions bien physiques, ce qui tombe bien comme je suis en préparation marathon.

La promesse : dynamisme et légèreté

Test running Mizuno Shadow 2

1. Le look

Clairement, dès l’ouverture de la boîte, le coup de cœur est immédiat. C’est simple. Ces nuances de bleu me donnent envie de Méditerranée et de soleil. Surtout dans cet hiver glacial. D’ailleurs, elles se sont vite faites remarquer par mes élèves : « maîtresse, tu as des belles baskets ! « 

Le style est vraiment impeccable. C’est une chaussure légère même de visualisation. On voit tout de suite qu’elle nous mènera loin. Il est clair que la réception de la boîte fut accueillie avec enthousiasme : l’effet wouah est immédiat. Certes, il m’en faut peu mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti.

2. Les technologies

C’est la remplaçante de la fameuse Sayonara et les différentes technologies sont présentes pour nous montrer combien cette chaussure a évolué. C’est une chaussure qui donne envie d’aller plus vite et ce, grâce à une multitude de prouesses techniques.

Test running Mizuno Shadow 2

Pour la semelle intermédiaire

  • La U4icX Cloudwave en Pebax : une plaque classique chez Mizuno pour plus de d’amorti.
  • U4iC apportera alors un amorti dynamique et la fameuse restitution d’énergie.
  • Pour la semelle extérieure : un système en caoutchouc X10 au niveau du talon et du medio-pied pour une meilleure durabilité et une meilleure résistance à l’abrasion.

Les nouvelles encoches de flexion Zig Zag permettent une propulsion efficace. Simple. Basique. Une tige conçue avec la technologie DynamotionFit pour un chaussant précis et un excellent maintien du pied

Test running Mizuno Shadow 2

3. Mon avis et mes premières sensations

J’ai adoré la première fois où mon pied (de sportive), toucha la semelle délicate de la Shadow. Résultat : le confort fut surprenant.

En lifestyle, je l’ai aussi utilisée pour marcher. C’est vrai que j’ai des chaussures de marche spécifiques mais j’avais envie de les essayer avant courir. C’est un petit rituel que j’observe quand je reçois une nouvelle paire. Je me hâte d’aller les essayer pendant une journée bien souvent très active. Cela me permet de me donner une première idée.

Test running Mizuno Shadow 2

Après la journée test de marche sportive et des montées et descentes des marches de l’école, il était temps de passer à la course.

Lors de mon Bootcamp à Lille pour Damart Sport, je les prises pour la première fois. Ce fut un Bootcamp entre run et renforcement musculaire et dans le froid. Il me fallait une donc une chaussure légère et dynamique.

Le confort

C’est vraiment ce que j’apprécie dans une chaussure. Avec la Shadow 2, c’est ce que j’ai remarqué tout de suite. La semelle est un chausson sans pour autant sombrer dans un confort pépère qui nous empêcherait de repartir.

La légèreté

Elle ne pèse que 215 grammes et je l’ai très vite sentie. Je me suis sentie aussi légère (même si en vrai, je sais pertinemment que je le ne suis pas 😉 ). C’est une sensation vraiment agréable.

Le dynamisme

Voilà, j’arrive à la substantifique moelle de cette chaussure : le dynamisme. J’avoue que je ne suis pas super motivée à l’idée d’aller faire mes fractionnés. Et bien croyez-moi, j’étais bien heureuse d’aller les faire. Même si le temps et mon organisation ne me donnaient pas l’envie de partir, je me forçais. Une fois les Shadow 2 enfilées, j’étais sur mon nuage. Et la relance est immédiate. Même sur les quais avec mon amie Sichen, nous avions une bonne cadence.

Test running Mizuno Shadow 2

Le maintien

Une fois les lacets en place, les pieds sont en place et ne se déplacent pas. La languette, non plus d’ailleurs. Même pendant une séance de Swedish Fit, je n’ai pas eu à me plaindre malgré les mouvements incessants.

La respirabilité

Certes, je l’essayais en hiver et sous le froid, mais en salle de sport, malgré la chaleur et l’intensité des cours de Swedish Fit ou de la séance de fractionnés sur tapis, même avec une chaussette basique en coton, aucun souci de transpiration. Le mesh du dessus de la semelle permet alors une meilleure respirabilité.

Test running Mizuno Shadow 2

Le drop : 8 mm vers une sensation plus naturelle

Pour quels coureurs ? Ceux qui cherchent de la vitesse mais les autres l’apprécieront aussi. Que l’on soit compétitifs ou non, elle satisfera tout le monde. Je la préconise plutôt pour la piste que pour les longues distances mais j’ai couru avec jusqu’au 20 km et j’ai été tout aussi ravie.

A utiliser principalement sur la piste ou sur la route. Je les ai utilisées aussi sur un sentier mais avec les petits cailloux qui se cachaient sous la semelle. Et elles ne sont pas hyper adhérentes sur les sentiers.

Test running Mizuno Shadow 2

Même si c’est une chaussure conçue pour la vitesse, les tortues, comme moi, auront plaisir à la prendre. Parfaite pour les séances au seuil, les 10 km et même les séances de renforcement en plein air. Ce fut une expérience multisensorielle avec des tissus et des matières techniques, un look vraiment sympa et beaucoup de douceur.

Je continue mon test sur du long termes pour envois apporter plus d’éléments.

A bientôt,

Nadia

Test running Mizuno Shadow 2

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s