Test de la Motion Light de Décathlon

Le rendez-vous est donné au Décathlon St Germain. Il sera question de tester sur un run parisien la nouveauté Motion Light.

On en profite pour récupérer la tenue complète : nouvelles chaussures de running, collants et t-shirt manches longues chaud pour être au top et éviter le froid automnal.

Côté pluie, rien n’est prévu pour l’instant.

Les événements running sont aussi l’occasion de retrouver certains copains blogueurs. Forcément, la tenue portée fera l’objet d’un test plus complet. Car finalement, quand je reçois des messages me demandant « Alors, comment tu es dedans ? » Ou « tu penses que ça vaut le coup ? », je pourrais répondre en quelques lignes sur instagram. Mais je suis très bavarde et je préfère apporter une réponse complète à mes lecteurs, lectrices sur mon blog.

Nous étions donc partis pour un run de 5 km à travers Paris et surtout proche du Décathlon Boulevard Saint Germain, entre Notre Dame de Paris et Le Louvre.

Copyright @pierre Décathlon

Courir la nuit en ville

C’est un peu LE sujet marronnier mais il est bon de rappeler quelques règles de sécurité sans pour autant ressembler à un sapin de Noël. Quand tu cours, ta priorité reste tout de même d’être vu(e). Quand tu conduis, tu sais aussi ô combien il est difficile de voir correctement les silhouettes.

Que tu cours très tôt le matin ou plus tard en début, milieu ou fin de soirée, tu sais qu’il existe une multitude de produits dédiés à la course de nuit.

  • Bandes réfléchissantes sur le collant long et le t-shirt voire la veste et les chaussures.
  • Les frontales
  • Les ventrales ou dorsales
  • Lampe torche plus ou moins pratique que tu peux tenir dans les mains.
  • ou courir en salle. 🙂

De plus, avec mes lentilles, je sens bien que je suis un peu gênée par la lumière ou le manque de luminosité. J’ai ma frontale mais quand je cours à Paris, les routes sont très souvent éclairées. Et en général, je ne m’aventure pas seule dans les bois.

Donc, pour être mieux vue, j’ai tout l’arsenal.

Et avec le MotionLight, c’est une nouvelle façon d’être vu(e).

La promesse du Motion Light ?

Conçu pour le ou la coureur (se) qui veut être vu(e) par les automobilistes quand il court la nuit ou par faible luminosité.
Comment ça marche ?
  • Visibilité : être visible lorsque l’on court reste une de nos priorités. La sécurité avant tout. Il est vrai que je n’utilise jamais mes écouteurs quand je cours la nuit. Déjà que j’ai du mal à voir de nuit si en plus, j’ai des écouteurs, j’aurais l’impression de perdre tous mes sens. Et puis, j’aime rester en alerte et profiter pleinement de mon run. J’avais testé aussi les patchs réfléchissants à repasser sur mon legging et ma veste pour que cela réfléchisse. Mais, j’ai vite laisser tomber car cela abîmait mes vêtements textiles.
  • Les 4 LED rouges permettent au coureur d’être vu par les automobilistes la nuit. Si Nous regardons de plus près, nous pouvons observer les LED et surtout ne pas s’enquiquiner avec des boutons. Ne cherchez pas : il n’y en a pas.

motionlight éclaté

  • Autonomie. C’est ce qui me plaît dans dans cette lampe clignotante : elle fonctionne sans pile ni batterie, les LED s’allument à chaque foulée. Ce sera l’oscillation de votre foulée qui allumera les LED. C’est comme le système de dynamo de vélo. On aurait pu y penser avant, certes. C’est fait maintenant !
  • Eco-conception.  Kalenji a voulu apporter sa pièce à l’édifice écologie en proposant un objet design et innovant : sans pile, ni batterie, l’impact environnemental est réduit.
  • PratiqueIl suffit de le clipser sur tout : un t-shirt même fin, un sac, un bonnet ou sur une ceinture. Il restera en place sans problème même sur des distances longues. Lors de mon run, j’avais aussi l’occasion de l’accrocher sur mon micro chignon. Idem, il a bien tenu mais l’oscillation ne fonctionnait pas et les LED ne s’allumaient pas trop. Certainement, parce que je l’avais placé à l’horizontale

Toujours est-il que dans les rues de Paris, j’ai pu clignoter pendant tout mon temps de course. Cela signifie aussi que lorsque l’on s’arrête, cela ne fonctionne plus. Logique. Idem pour la marche, ne vous attendez pas à clignoter pendant une marche. Il s’agit pour la Motion Light de se faire remarquer par les automobilistes et elle n’éclaire pas être comme pourrait le faire la run Light.

Avant, j’utilisais la petite lampe clignotante de Btwin que je prenais sur mon sac à dos ou quand je cours aussi. Il fallait regulièrement la charger avec le port usb. Finalement, avec la Motion Light. Je n’ai plus à le faire et elle me durera bien longtemps.

L’accroche est très facile et nous pouvons l’accrocher vraiment partout. Le design est étudié et cela se voit. Chaque petit gramme compte et la designeuse Lucie veille à tout cela. Le côté transparent donne une dimension plus fun, plus moderne. Ce sera un objet bien pratique lors de mes runs parisiens.

Prix : 10€ pour une durée de vie de 10 000 km environ.

A bientôt,

Nadia

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s