Les 10 ans de la Trouvillaise 2018 : que des sourires

J’adore la Normandie et je trouve qu’il y a peu de courses dans la région de Deauville-Trouville. Et pourtant, c’est facile d’accès. Que ce soit en voiture ou en train, c’est à environ deux heures de Paris. Et puis, il y a quelques années, j’ai découvert la Trouvillaise : la course féminine du coin. C’est devenu un rituel. La première fois que j’y suis allée, c’était grâce à sa jumelle La Parisienne. J’avais gagné un dossard et un séjour à l’hôtel du Golf, rien que cela ! Évidemment, je suis arrivée pour le week-end et pour profiter de toutes les animations autour du bien-être proposées par La Trouvillaise. J’en avais déjà parlé dans ce billet.

Car même si cela fait 10 ans qu’elle est née, elle garde son authenticité et sa spontanéité. Et ça, j’adore complètement.

img_2589

Et cette année, j’ai eu la chance de partir avec une team presse super sympathique. Je suis arrivée en samedi en début de soirée et je n’avais pas pu faire les activités proposées du samedi. Mais ce ne sera que partie remise pour le lendemain. A part le longe-côte que j’aurais adoré pratiquer. Mais là aussi, cela fera partie de mon planning normand printanier.

Une course familiale en toute simplicité

On annonçait de la pluie alors nous étions bien équipées : j’avais pris la casquette, le coupe-vent, le change total. Finalement, ça allait. Le soleil était présent et courir en simple t-shirt me convenait. Et puis, il faut bien dire que j’étais placée juste à côté. J’étais à l’hôtel dès Cures Marines, The hôtel de Trouville: hyper design et stylé. Bref, j’étais quand même bien gâtée. Ma chambre était sublime et le lit bien grand.

Le matin de la course, je me suis fait plaisir avec le buffet qui offrait pléthore de petits mets délicieux. Je prenais mon temps. J’étais bien. J’avais prévu de voir une de mes adorables lectrices Veronique. Isabelle, une autre lectrice, ne pouvait pas y participer souhaitait offrir son dossard à une de mes lectrices. Et ce fut Veronique la chanceuse. Bon, comme elle habitait la région, j’étais certaine que ce dossard serait entre de bonnes mains. Veronique arrivait un peu à la limite pour le retrait du dossard.

« Ne t’inquiète pas, je m’en occupe.  » lui dis-je. Je descends du petit-déjeuner, je sors récupérer le dossard, son t-shirt et les épingles et je remonte terminer mon assiette. Il faut dire que l’hôtel Les Cures Marines est à deux mètres du village. Un petit aller-retour et hop !

Puis, je retourne vers le village rejoindre Véronique et je lui remets son dossard. Cela me fait très plaisir de la voir car la dernière fois, c’était il y a 3 ans lors de la Trouvillaise. Effectivement, c’est the place to be des coureuses normandes.

On se donnera rendez-vous un peu plus tard car je devais retourner faire mon sac. Enfin, vaste programme.

Entre-temps, la Team de bloggeuses et les bonnes fées sont prêtes sur le village. Je retrouve Marie, Delphine, Elsa que je connaissais et je retrouvais les bonnes fées Mélody Vibert et Sophie Thalmann. Tu connais les bonnes fées ? C’est une association d’anciennes miss France qui se proposent d’aider des projets divers. Et elles participent à des courses ou des événements pour faire connaître de leur association caritative.

Évidemment, je retrouve Véronique qui me dit qu’elle fera la course avec moi. Je lui dis que j’irais tranquillement. Je ne dois pas oublier que je suis en mode récupération post-course Ultra Mirage et que je ne dois pas abuser non plus.

b64fb588-5f2d-4e16-8335-3e9eda8e04c9

Je connaissais le parcours mais apparemment celui-ci serait légèrement différent.

Place à l’échauffement d’Antoine de Fit’forme que je connais depuis un moment car je m’entraînais souvent dans sa salle de sport. Le départ est donné. Nous sommes nombreuses sur le départ et sincèrement ça me fait plaisir de voir des femmes de tout âge, de toute corpulence, de toute couleur courir. Ce n’est pas une course élitiste et je le savais. Je préfère ça et l’authenticité d’une course. Simple.

Nous commençons par du sable. Ça me rappelle mes séances d’entraînement pour l’Ultra-Mirage. C’est ici que je m’entraînais à courir sur le sable. C’est toujours un plaisir de courir avec cette vue sur la mer. Très vite, nous arrivons sur l’escalier pour aller vers la route. Au début, c’est un peu plat. Et puis, une belle côte ! Il faut dire que je savais que Trouville avait plus de dénivelé que Deauville. D’ailleurs, il existe de très bons spots d’escaliers pour s’entraîner.

Bref. Revenons à notre course. Je ne m’attendais pas à autant d’enthousiasme chez les spectateurs. C’est l’attraction du week-end et c’est vrai que c’est sympa de voir les gens sortir des boutiques et nous encourageaient.

A un moment, nous voyons les premières qui feront demi-tour. Je ne connais pas le parcours mais j’avoue que je n’attendais pas à une boucle. Je sens que mon estomac ne supporte pas le brunch. Mais ça va, finalement, comme je cours pour le plaisir, je n’ai pas de regret. Véronique m’accompagne et est adorable ! Quand nous voyons l’arrivée, nous accélérons un peu ! Et c’est drôle de voir toutes ces filles qui sprintent vers la fin comme si elles avaient envie que cela se termine vite..

C’est vraiment la fête à l’arrivée ! 

Nous portons fièrement nos tshirts et place au super ravitaillement. Et il y a même du champagne pour celles qui aiment ça. Perso, je savais que j’allais bruncher après, alors, vite, je me suis éclipsée prendre une douche et rejoindre les copines.

Pas de médaille. Mais en fait, c’est toujours comme cela mais j’oublie à chaque fois. Après, c’est une question économique. S’il y a une médaille, cela signifie qu’il faudrait augmenter les prix et c’est une petite course régionale. Beaucoup de filles ne seraient pas prêtes à payer plus cher.

Lors du brunch aux Cures Marines, ce fut l’occasion de discuter avec la team de cette belle course. Vraiment sympa comme ambiance. Et je reviendrais certainement l’année prochaine, avec le sourire.

A bientôt,

Nadia

A découvrir sur le site La Trouvillaise.

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

2 commentaires sur « Les 10 ans de la Trouvillaise 2018 : que des sourires »

  1. Merci encore pour m avoir permis de courir à nouveau cette belle course et surtout en ta compagnie , joli moment de partage comme je les aime 😘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s