Odyssea 2018 : le retour en marche sportive

Souvenez-vous l’année dernière, j’avais super mal vécu la course. Trop d’émotions qui remontaient à la surface, je n’étais pas prête.

Était-ce ma virée dans le désert qui allait changer la donne cette année ? Certainement, après ma belle course intense, j’en suis ressortie gonflée à bloc, je me suis sentie plus forte.

Alors, c’était l’occasion d’y retourner.

Cette fois-ci, j’étais raisonnable. Je m’étais dit que j’allais prendre un mois de repos. Et j’optais donc pour la marche solidaire mais tout aussi sportive.

J’avais emmené ma fille pour qu’elle puisse profiter de l’ambiance. C’était sa première marche pour une cause et pas n’importe quelle cause. Malheureusement, elle y était sensible depuis son plus jeune âge. J’avais rendez-vous avec Margaux ambassadrice Newfeel et Vanessa d’Exochic. Deux belles personnes. Margaux nous offraient nos tshirts roses Newfeel et c’était avec plaisir que nous les portions.

A l’arrivée, j’allais récupérer mon dossard et je reconnais mon amie Ninon qui était bénévole. Le soleil était bien présent et ça fait toujours plaisir. La course des petits était lancé ! Ils étaient tellement mignons avec leurs tshirts « je cours pour maman. »

En attendant le départ, nous avons profité des différents sports dont celui de Fitbit pour aller voir la dernière montre Chargé 3 mais surtout pour voir leur ambassadeur, le champion de marche athlétique de 50km : Yohann Diniz.

img_1969

On l’attrape au vol pour la photo car il est temps d’aller s’échauffer. La musique est bonne et avec Vanessa, Margaux et ma petite, c’est ambiance ! On se lâche sur les stories Instagram. C’est vraiment à prendre à la cool : les participants sont nombreux et ne se prennent pas la tête ! Honnêtement, je ne m’attendais pas à autant de monde et cela fait plaisir de voir que les gens se bougent pour les bonnes causes.

C’est mon coach Gwen (celui qui s’est occupé de me coacher pour NYC) et qui continue à nous faire nos fractionnés, qui s’occupera de l’échauffement ! Il assure !

Le départ est lancé. Ma fille trouve déjà que l’on ne marche vite. Je sens qu’elle a envie de courir mais on lui explique que ce ne sera pas possible. En revanche, marcher vite est possible. Vite, on se faufile vers les extérieurs. Ça me fait tellement plaisir de voir les copines. On papote, on rit, on a le temps de faire des photos ou des stories ! On se répète que la vie est belle ! Enjoy Life !

img_1895
Bien équipées en Newfeel.

Nous apprécions tellement le cadre vert du Bois de Vincennes. A un moment du parcours, nous apercevons même le château de Vincennes. Nous gardons le rythme et je sens que ma petite veut aller plus vite. Margaux s’en occupe : elle va la coacher un peu pour lui apprendre les bases de la marche sportive. Les muscles sollicités ne sont pas les mêmes qu’en course à pied. Les deux pros sont devant nous. Sincèrement, le fait de faire cette course à plusieurs, en papotant nous donne le sourire et surtout, le temps passe vite. Nous arrivons à l’hippodrome et je me dis : « déjà? !  »

img_1909

Nous franchissons l’arche et les bénévoles nous offrent notre petit sac empli de goodies. On se félicite et il est temps de repartir.

En attendant, c’est la séance photo souvenir ! C’était trop rapide finalement !

Pourquoi la marche sportive ?

Certes, nous pouvions marcher à une allure tranquille tout en douceur mais c’était sans compter par l’énergie de ma fille qui nous entraînait à aller plus vite. Finalement, Margaux lui montre les bons mouvements. Cela devient vite une promenade aussi efficace que de courir. Trouver la bonne cadence, un rythme régulier et une bonne technique de marche et me voilà prête pour une activité non traumatisante.

Odyssea 2018
La Team de choc !

La marche sollicite certes des muscles différents de ceux utilisés en course à pied. L’impact est plus doux avec un déroulement du pied adéquat : cela signifie aussi moins de risque de blessures. Marcher au grand air nous a aussi permis d’être focaliser sur nous et de libérer des endorphines ! Oui, oui, c’est tout aussi vrai qu’en course à pied.

A ce qu’il parait, les jambes s’affinent et les fessiers deviennent rebondis avec toutes ces contractures musculaires. 😉

Le sport reste une de mes sources de motivation. Même malade et en chimio, dès que je me sentais un peu mieux, je marchais. Je sortais et je marchais. Cela me donnait des forces et surtout me donnait envie de faire plus et surtout d’avoir des projets sportifs.

Encore merci Odyssea, Get Healthy Doctissimo et Newfeel pour cette marche solidaire qui me redonne envie de revenir l’année prochaine. Toujours avec ma fille et certainement avec Margaux et Vanessa.

A bientôt !

Nadia

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s