Ma trousse idéale aromathérapie pour cet été !

Certes, on arrive au milieu de l’été. Mais je pense qu’une petite trousse aromathérapie pour l’été pourrait être aussi utile que l’on soit à la mer ou à la montagne et même quand on reste en ville.

Comme vous le savez, j’adore la naturopathie et les plantes sous toutes leurs formes. En ce moment, je m’occupe de la cueillette de sauge, menthe et camomille romaine pour les faire sécher. À moi, les infusions et autres décoctions qui me seront précieuses tout au long de l’hiver. En revanche, en ce qui concerne la distillation pour obtenir les huiles essentielles, je préfère laisser cela à des professionnels.J’ai commencé mon summer trip par la Normandie puis Barcelone. Bientôt, j’irais apprécier aussi les îles grecques. Et pour ce fait, je ne prépare qu’une trousse bien-être avec mes huiles essentielles basiques qui me serviront mais aussi pour toute ma famille.

Petit rappel : ne pas utiliser les huiles essentielles pour les enfants de -7 ans, les épileptiques, les femmes enceintes et les femmes allaitantes. Si vous avez un traitement médical particulier, n’oubliez pas de vous renseigner avant. Question de sécurité.

Les maux de l’été et différents désagréments arrivent vite et je vous expliquerai comment faire bonne figure et surtout atténuer et prévenir les douleurs diverses.

img_0374

1. La menthe poivrée

C’est l’huile essentielle anti migraine par excellence mais à prendre VRAIMENT au tout début des maux de tête. Perso, en tant que migraineuse, cela me convient en début de crise. J’en laisse une à la maison et une autre dans mon bureau pour les jours avec migraine. Et puis, en cas de petite fatigue ou d’endormissement, cela donne un effet coup de fouet aussi.

Migraine : 1 à 2 gouttes appliquées sur les tempes (pas sur les yeux, faite attention tout de même). 3 à 4 fois par jour.

Effet coup de Boost : 1 à 2 gouttes sur un comprimé neutre ou du sucre après le repas ou une bonne séance physique ou quand vous le voulez d’ailleurs.

Et si tu se sens un peu vaseux(se), 1 goutte de h.e. menthe poivrée et 1 goutte h.e. de citron, 3 fois par jour sur un comprimé neutre ou du pain.

2. La lavande aspic

Elle a une surtout une action antalgique et anesthésique locale pour soulager les piqûres d’insectes et même les rougeurs et autres démangeaisons. C’est une huile essentielle tellement pratique qu’elle fait tout. Ajoutons à cela le fait qu’elle soit aussi antiseptique et cela devient notre huile préférée. Je l’utilise aussi sur mes plaies et mes brûlures superficielles.

Piqûre : 3 à 5 gouttes pure ou diluées dans de l’huile végétale. 3 fois par jour.

Et ça fonctionne bien, ma fille, sujette aux réactions allergiques des piqûres d’insectes, s’est retrouvée avec une bonne piqûre d’araignée sur la jambe. Le réflexe était d’aller mettre de l’huile essentielle de lavande aspic. Et au bout de 5 minutes, cela faisait effet et dégonflait.

Rougeurs et démangeaisons : 5 gouttes purée ou dans de l’huile végétale. 3 à 4 fois par jour.

Et accessoirement, si votre ado a de l’acné, ça marche aussi mélangé à de l’huile végétale. Effet désinfection des boutons garanti.

img_0377

3. Le Géranium rosat

L’odeur de Géranium est une odeur qui se remarque de suite, avec un aura assez fort mais que je considère agréable. Après, le parfum reste un sujet subjectif.

Cette huile essentielle est cicatrisante et hémostatique sur les plaies, les cicatrices, les brûlures et les saignements mais aussi antiseptique (mycoses, désinfection) et répulsif pour les insectes. Même les poux.

Cicatrisation : 5 gouttes de h.e. Géranium rosat et 5 gouttes de lavande aspic dans 20 gouttes d’huile végétale. 3 à 4 fois par jour.

Répulsif : 10 gouttes h.e. dans 20 gouttes huile végétale. Idéalement macadamia. On se masse avec, tout simplement.

Et dès que l’odeur n’est plus là, hop. On en remet.

Diffusion : 5 gouttes dans le diffuseur 2 à 3 par jour.

4. Le gingembre

Idéalement, on devrait tous partir avec du gingembre frais dans la valise. Je l’utilise dans mes smoothies ou dans mon alimentation quotidienne. Sauf, que parfois, ce n’est pas pratique et l’huile essentielle de gingembre se révèle plus efficace et ne prend pas de place. En gros, c’est un anti-inflammatoire mais surtout pour éviter les vomissements et nausées. Surtout dans les transports.

Anti nausée : 1 goutte sur un comprimé neutre ou un morceau de sucre.

5. Le giroflier

Vous reconnaîtrez certainement l’odeur du dentiste en ouvrant la bouteille d’huile essentielle de giroflier. Effectivement, elle a des pouvoirs magiques pour ceux qui souffrent très souvent d’aphtes, de gingivite, d’abcès ou d’une douleur dentaire en attendant le fameux rendez-vous en urgence du dentiste. Sachez que cela arrive souvent surtout en vacances. Et en attendant, l’action anesthésiante du giroflier peut soulager ces maux.

Aphtes : 2 gouttes sur un coton tige pure ou avec un peu d’huile végétale et tamponner la zone.

Douleurs dentaires : même dose mais durant 5 bonnes minutes. 3 à 4 fois par jour.

Gingivite : 2 gouttes dans une dose de bain de bouche. Et en gargarisme.

6. Petit grain bigarade

Même si les vacances signifient farniente et no stress, cela reste l’occasion de réduire l’anxiété et de repartir sur des moments apaisés. Et oui, pour certains, partir en vacances peut se révéler ultra stressant voire nous empêcher de dormir comme il le faut. Le petit grain bigarade est une huile essentielle relaxante, sédative et antispasmodique.

Stress : 2 gouttes sur un comprimé neutre ou une cuillère de miel. 3 à 4 fois par jour.

Insomnie ou réveil nocturne : 2 gouttes sur un comprimé 20 minutes avant de se coucher. Et si on se réveille malheureusement dans la nuit, refaire la même chose.

7. La camomille romaine

J’aime beaucoup cette plante que j’utilise souvent en infusion. D’ailleurs, je la cueille moi-même et je la fais sécher. Cela me permet d’avoir mes infusions pour longtemps. Certes, cette plante est ultra connue pour les actions contre les troubles du sommeil et l’anxiété. Mais elle est très utiles pour ceux qui ont souvent des crampes abdominales, surtout associée à l’huile de basilic. Il suffira de se masser avec 4 gouttes de chaque dans 20 gouttes d’huile végétale.

8. L’arbre à thé

L’huile essentielle polyvalente : anti-infectieuse, antibactérienne et antifongique, antivirale . Elle peut soigner aussi bien les gingivites que les plaies et l’acné, les verrues, les mycoses, etc.

Acné : idéal pour le petit bouton qui arrive sans prévenir . 1 goutte d’huile essentielle suffit sur le ou les bouton(s) et les points noirs.

Coupure de l’enfant, brûlure légère : 4 gouttes de lavande vraie et 2 gouttes d’arbre à thé à appliquer plusieurs fois par jour pendant trois jours.  (Pas pour les moins de trois ans).

img_0385

9. L’hélichryse

Quand je me cogne ou je me fais un bleu, pour atténuer l’hématome, je vais directement sur l’huile essentielle d’hélichryse. Une huile essentielle anti-hématome et anti-œdème. Finalement, une des rares huiles que l’on peut mettre sur la peau des enfants. Elle est aussi cicatrisante sur les plaies et les brûlures et un vrai tonique micro circulaire pour les cernes et les poches mais aussi pour les crevasses d’hiver.

Bleus : 5 gouttes dans 20 gouttes d’huile d’arnica. Masser la zone 3 à 4 par jour.

Piqûre avec œdème : 5 gouttes d’hélichryse et 5 gouttes de lavande aspic dans 10 gouttes d’huile végétale de calophylle idéalement.

10. Palmarosa

Une huile essentielle dérivée de la famille de la citronnelle. Ce qui signifiante qu’elle a aussi des propriétés répulsives contre les insectes et anti-infectieuses (mycoses, acné, transpiration etc. )

Anti-moustiques : 10 gouttes de h.e. Palmarossa dans 20 gouttes d’huile végétale Bio. 3 à 4 fois par jour.

Transpiration : 1 à 2 gouttes pure ou dans de l’huile végétale. Après la douche, évidemment et à tester sur les pieds et les aisselles.

Voici donc ma trousse idéale en récapitulatif :

  • Menthe poivrée
  • Lavande aspic
  • Géranium Rosat
  • Gingembre
  • Giroflier
  • Petit grain bigarade
  • Camomille romaine
  • Arbre à thé
  • Hélichryse
  • Palma Rosa

Un conseil :

Fermez bien les bouteilles car un incident est si vite arrivé. Ma trousse sent encore la menthe poivrée, d’ailleurs. 😉

Deuxième conseil :

Prenez soin de noter sur une feuille la liste et les effets bénéfiques puis de la plastifier. Laissez ensuite la fiche dans la trousse pour savoir ce que vous donnez, surtout si vous débutez.

Évidemment, si vous voyez que les douleurs persistent, n’attendez pas et allez consulter un médecin.

Bel été !

Nadia

Source : La bible des huiles essentielles de Danielle Festy et AROMATHERAPIA TOUT SUR LES HUILES ESSENTIELLES de Isabelle Pacchiani (liens affiliés Amazon).

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

2 commentaires sur « Ma trousse idéale aromathérapie pour cet été ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s