J’ai testé le Swimcross

Samedi matin. Gare Montparnasse. Le rendez-vous était donné entre blogueurs pour une journée sportive. Il est temps de prendre le train en direction du Mans et plus préciser Sittelia, un vaste parc aquatique et vue la chaleur, aller passer la journée dans l’eau est bien salutaire.

Nous étions invités à la découverte du SwimCross, une nouvelle activité proposée par les centres Récréa. Je ne connaissais absolument pas cette nouvelle tendance fitness mais j’étais convaincue que cela allait me plaire. Allier la natation et le CrossFit signifiait que j’allais bien bouger et surtout travailler différents muscles.

Ce sont les centres Recréa qui ont lancé ce concept sportif et inédit. Ils proposent non seulement des challenges mais aussi des entraînements d’une heure de SwimCross que le dans 20 centres aquatiques Recréa.

Team de blogueurs en forme

Qu’est-ce le SwimCross ?

C’est un entraînement sportif atypique qui se joue sur l’eau, dans l’eau et autour de l’eau. Un vrai moment de challenge en solo ou entre copains.

L’entraînement se compose d’un briefing, d’un échauffement, d’un focus sur une technique, de l’entraînement du jour et d’une fin de séance avec étirements et retour au calme.

Quels sont les bénéfices ?

Clairement, les bienfaits de cette activité sont multiples : du fun et du fitness. Attention, même si on peut penser que c’est fait pour tout le monde, il faut quand même être au courant que c’est intense. En revanche, une fois que nous sommes bien entraînés, on peut se lancer sur le challenge.

Un entraînement régulier permettra de sculpter son corps, de se gainer, d’augmenter son cardio et de renforcer son mental et ce qui peut être intéressant reste que dans la pratique dans l’eau, cela est moins traumatisant pour les articulations.

Et le challenge SwimCross ?

Nous nous sommes donc lancés sur le SwimCross. Évidemment, je ne savais pas ce que c’était et honnêtement, je ne savais pas à quoi m’attendre. J’aime vraiment découvrir de nouvelles activités et celle-ci apparaît très intéressante. Et justement, c’est ce côté inconnu qui rendait la chose bien excitante. Avant de partir, je ressentais d’ailleurs un peu de stress et d’excitation.

Prêts pour le challenge

Nous étions peu nombreux environ une soixantaine. Le soleil était bien présent et pendant le briefing, nous étions cachés sous les parasols. Crème solaire sur le corps et lunettes de piscine sur la tête. Nous étions prêts.

Les filles commencent  5 minutes avant les garçons. J’avais un 10km le lendemain, je voulais tout de même me préserver. Marie, qui a des soucis de dos ne pouvait pas courir alors nous l’avons fait en mode marche. Mais ne vous dites pas que la faire en marchant était de tout repos ! C’était tout aussi physique.

Ah nous les obstacles tout de même ! Nous commençons par les obstacles terrestres. Nous devons alors grimper sur des bottes de paille. Et hop quelques écorchures ! Puis aller en courant à l’obstacle suivant. Il s’agit de passer sous des rubans, je me dis : » Bon, ça devrait aller ». Et pourtant, passer sous les rubans, se relever, repasser sous les rubans et ce une bonne dizaine de fois, ça commence à chauffer les cuisses.

Entre porter des sacs de sables et faire un gymkana, ramper sous une toile, lancer correctement le javelot sous peine de burpees, passer sous un tunnel de roues de camions puis sauter dans chaque roue de camions ou de tracteurs, c’est physique ! Et encore, nous n’avions pas encore fait les obstacles aquatiques et nous avions hâte. Il faisait une chaleur et la partie aquatique allait nous rafraîchir un peu.

C’est le moment de la glissade dans la structure gonflable : c’est le retour en enfance et nous avions bien ri. Nous nous déchaussons et enfin de l’eau ! D’ailleurs, nous commencerons par la porter dans des bidons. C’est l’épreuve qui me fait mal aux bras. C’est mon point faible d’ailleurs.

Ensuite, nous devons passer sous les cerceaux sous l’eau puis monter sur et sous des matelas. Le temps de prendre une bonne respiration et c’est parti. En sortant direction le bassin. Comme les bébés nageurs étaient dedans le matin, nous avons profité de cette chaleur. J’avais envie d’un bain frais plutôt.

Je vois un petit pont et il faut y accéder en montant et en s’aidant de matelas et de la structure du pont. Quand tu es petite, tu dois vraiment tout donner pour atteindre le pont. Je saute du pont et javance vers les trampolines. C’est drôle tout ça !

Et dans le grand bassin, une structure gonflables et il va falloir s’accrocher sans tomber. Ça glisse bien évidemment sinon ce ne serait pas drôle. Et puis, une autre structure. Allez, faut glisser pour atteindre les cordes. Grimper sur les cordes pour sauter après. Pas facile facile. Arrive ensuite le toboggan. Personnellement, je ne suis pas une fan des toboggan d’ailleurs j’avais toujours refusé de descendre des toboggans aquatiques même avec mes enfants. Et pourtant, avec l’effet de groupe, je décidai de me lancer. Prudente, j’attendais le feu vert et me voilà en train de me régaler sur le toboggan. Si j’avais su. Le penta glisse est le dernier obstacle aquatique. C’est une façon de glisser avec ses copines. Sophie et Marie sont avec moi et nous terminons par un bon bain.

Il est temps de reprendre ses baskets pour le second tour. Il nous paraît tout de suite plus facile car nous savons maintenant à quoi nous attendre. C’est vraiment agréable de partager ce moment avec Marie.

Nous terminons la course avec le sourire et ma foi, c’est vraiment sympa.

Note pour plus tard : penser à faire les entraînements Swim Cross avant.

Notre groupe s’est vraiment amusé et nous avons Lucie et Kadi, notre adorable miss fitness 2018, qui sont arrivées 4ème et 5ème et Pierrick 2ème du challenge homme. Pas mal pour une première.

Le temps de prendre une douche, nous devions partir.

C’est fou comme cette course s’est passée vite, une ambiance entre nous vraiment appréciable, des obstacles « challenging » et une organisation au top. Cela permet d’innover sur les nouvelles tendances du fitness français. Et je sais très bien que cela marchera sur les prochains challenges Swim Cross.

Où pratiquer sur le site SwimCross ? Vous pourrez retrouver toutes les informations sur le site SwimCross.

Quelle tenue pour le SwimCross ?

Idéalement, une tri fonction peut faire l’affaire. J’avais un maillot de bain Speedo et le short Speedo aussi. La marque possède aussi une ligne spécifique idéale pour le SwimCross, hyper confortable et technique.

Sincèrement, si vous êtes proches d’un centre aquatique Recréa, n’hésitez pas vous faire un challenge SwimCross, c’est physique certes, mais c’est fun ! Une vraie après-midi super sympa passé entre nous.

À bientôt,

Nadia

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

3 commentaires sur « J’ai testé le Swimcross »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s