J’ai testé la veste de trail Ultrashell Storm de Cimalp

J’ai découvert la marque l’année dernière et j’avais envie de vous en parler. Surtout quand il s’agit d’une marque sportive et innovante. Et comme 2018 sera une année avec plus de trails (pour moi), je vous propose de voir en détail la veste qui m’accompagnera pendant mes sorties (en alternance avec une autre).

C’est la veste de trail UltraShell imperméable et coupe-vent Storm .

Si tu as l’habitude de faire du trail et que tu cherches une veste multisport, la veste Cimalp est pour toi. Ses points forts: une coupe ajustée et ergonomique, une capuche qui enveloppe bien la tête et surtout son imperméabilité.

Avant de vous donner mon avis, voici quelques mots sur la technologie employée par Cimalp : la technologie Ultrashell. C’est une innovation qui allie légèreté, confort et résistance. Ces technologies ont été brevetées par cette jeune entreprise pour offrir des vêtements de qualité.

Avec une imperméabilité à 10 000 mm et une respirabilité de 12 500 mm, cela signifie que l’air pourra laisser passer l’air au travers de petits pores dans le tissu.  Cette veste vous accompagnera dans vos sorties pluvieuses.

Mon avis

La première fois que j’ai mis cette veste, je l’ai trouvée bien ajustée et pratique. Un joli look avec une belle couleur sans être trop flashy. Si on parle de la capuche, j’ai vraiment apprécié. Elle enveloppe complètement la tête avec un binding intérieur qui ne gêne pas quand on court mais surtout permet de garder la capuche sur la tête.

J’ai commencé à la porter cet automne dans les bois normands. La température était de 10 degré environ et une pluie fine était annoncée. J’ai couru avec 12 km dans les sentiers avec un t-shirt manches longues sous la veste. A aucun moment,  je n’ai pas de sensation d’être trempée.

Par la suite, j’ai voulu l’essayer sur des distances similaires mais à la recherche d’averses. Et c’est durant cette période des fêtes bien pluvieuses en Normandie que je continuais mes tests en mode trails et tempête. Idem, je pouvais rester au sec.

Ma hantise : avoir trop chaud dans cette veste de pluie. Souvent, les vestes de pluie sont certes imperméables mais avec cette sensation d’être une papillote. Aucun souci avec la Cimalp UltraShell. C’est une veste de qualité et je l’ai sentie rapidement lors de mes entrainements. En termes de respirabilité donc, ce coupe-vent fait l’affaire grâce à sa membrane imper-respirante étanche. Néanmoins, l’évacuation de la transpiration ne se fait pas totalement et se retrouver avec un t-shirt humide était désagréable surtout quand on retire la veste. J’avais l’impression que la veste me collait sur les bras. En revanche, avec un t-shirt manche longue fin, j’ai pu éviter ce genre de sensation.

D’ailleurs, on peut aussi mettre deux couches en hiver et cela passe totalement sous la veste. Elle est certes ajustée mais elle laisse aussi de l’espace pour les sous couches.

La veste est très légère : 219 g. Et c’est un bonheur. Mais je pense qu’elle aurait pu être encore plus légère, cela apporterait quelques grammes en moins quand on le range dans le sac à dos. Bon, ok, je chipote.

La poche principale se trouve sur le devant de la poitrine avec une petite fermeture éclair. Le zip est un peu difficile à fermer et je n’osais pas trop appuyer de peur de casser la fermeture.

Sur cette veste, il n’y a qu’une petite poche au niveau de la poitrine. Impossible d’y entrer mon iPhone mais une clé et un mouchoir. La base. J’aurais aimé qu’elle soit plus grande mais aussi qu’elle contienne plus de poches sur les côtés pour pouvoir mettre ne serait-ce que mes gants ou mon buff sans avoir de sac à dos.

L’ergot de maintien est juste un bouton à remettre dans la boutonnière. J’avoue que j’aurais préféré une pression. Avec les doigts gelés,des gros doigts ou des gants, ce n’est pas facile de mettre le bouton. Après, c’est une question d’habitude. Pour ce qui ne savent pas à quoi l’ergot de maintien, cela permet entrouvrir la veste au niveau de la poitrine sans qu’elle ne s’ouvre complètement. C’est bien appréciable quand on a trop chaud et qu’on souhaite s’aérer un peu.

J’ai apprécié la liberté de mouvements que pouvait apporter cette veste. Je pouvais bouger sans aucun problème. Je ne me sentais pas du tout à l’étroit même avec deux couches sous ma veste. Le passe-pouce est hyper agréable. Un vrai plaisir de courir avec.

img_8327

La fermeture principale possède une protection pour éviter que la pluie ne rentre à travers.

Quant à la visibilité, les diverses marques réfléchissantes permettront d’être visibles dès la tombée de la nuit. Bien sûr, si vous comptez courir de nuit ou dans des coins sombres, n’oubliez pas une frontale de qualité.

Je dois partir à la montagne prochainement et je compte bien la prendre pour mes futures séances.

En conclusion, c’est une veste imperméable et légère qui vous accompagnera lors de vos sorties trails.

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s