Courir en pleine conscience pour débuter 2018

Et si on commençait l’année avec de la bienveillance ?

Je vous souhaite une belle année 2018 pleine d’inspirations et de rencontres !

Ce matin, alors que la tempête Carmen souffle en Normandie, je me levais sereinement. Et je me demandais ce que je voulais vraiment cette année.

Une seule chose en tête dans chaque domaine de ma vie. Pour cela, je ressortais mon vision board que j’avais déjà fait les années auparavant. Et j’avançais bien dans mes projets. Lentement mais sûrement. J’ai de la chance de pouvoir inspirer et rencontrer de belles personnes.

Vous avez remarqué que certes, je suis une blogueuse centrée sur le running mais à côté de cela, je cherche aussi d’autres façons d’appréhender ma vie de coureuse en apportant un équilibre avec une alimentation saine et des pratiques sereines autour de la naturopathie (aromathérapie, méditation, massage, phytothérapie..). Tout cela pour pouvoir bénéficier pleinement de mon énergie pour aller courir et faire des courses en France et à l’étranger.

Comme cette année risque d’être chargée en termes de kilométrages, j’aimerais bien offrir à mon corps de belles sensations mais aussi éviter les blessures. C’est pour cela que j’opte pour un running pleine conscience et avec une pratique saine.

My decisive run

J’avais prévu de courir tous les jours 5 km cette semaine. Cela peut paraître petit comme challenge mais en réalité, cela représentait énormément. Comme une retox et repartir en termes de running. Relancer la machine pour un défi quotidien ou accompagner quelqu’un qui aimerait se lancer et c’est ce que j’ai fait.

Même si je sais que je peux courir des longues distances, ces 5 petits kilomètres au quotidien serait l’occasion de courir en pleine conscience. Je focalise alors sur ma respiration et je me reconnecte avec moi-même. Je vais baser ma course sur mon ressenti et faire un petit retour écrit par la suite sur un carnet.

  • Comment s’est passée la course ?
  • Qu’ai-je ressenti ?
  • Comment était ma respiration ?
  • Suis-je restée concentrée dans ma pratique ? Ou des pensées vagabondes me taraudaient en permanence ?

Autant de questions qui me permettront d’avancer dans une optique de course plus longue, plus tard. Courir en pleine vous permettrait d’évoluer dans votre pratique de course mais aussi dans votre vie au quotidien. Les effets sont multiples : améliorer la posture (puisque vous faites plus attention), la motivation supplémentaire et celle de pouvoir profiter pleinement de votre séance, vous verrez vite une différence.

Courir en pleine conscience

Si vous avez lu célèbre écrivain Haruki Murakami dans Autoportrait de l’auteur en coureur de fond qui nous livre dans les moindres recoins les ressentis du coureur. C’est ce qui se passe dans la tête de chaque coureur. Et ce livre est une pépite pour ceux qui souhaitent comprendre cela. On a envie d’en savoir plus mais finalement ce sera à nous de construire notre propre livre mental en ajoutant une page à chacune de nos séances de courses. C’est pour cela aussi que j’apprécie courir de plus en plus seule. Pour me retrouver.

Courir en pleine conscience, ce n’est pas juste se vider la tête. C’est aussi accorder de l’importance à notre ressenti pendant la course. En courant, on va se concentrer sur des mouvements et respirer en rythme avec ces mouvements de façon à allier le corps et l’esprit.

Comment courir en pleine conscience ?

  • Commencez par vous concentrer sur votre respiration, votre esprit est bien ancré. Laissez passer les idées qui vous submergent et on en a tellement.
  • Justement prenez conscience de ces pensées, observez et laissez-les partir. Prenez l’image de bulles de savon et associez-les avec ces pensées. À un moment, elles s’éclateront.
  • Revenez en permanence sur votre respiration dès que vous sentez que votre esprit s’égare.
  • Inspirez – Expirez (oui, je sais on ne bloque pas sa respiration ! 😉 )

C’est clair que ce sera difficile au début mais après cela se fera naturellement. Ne pensez pas que ce soit une lubie complètement débile. Bien au contraire.

Alors, prêt pour un nouveau départ ?

#DecisiveRun et belle année 2018 !

Nadia

Publié par

Runneuse, hyperactive et parisienne, je profite de la vie comme il se doit! J'adore partager mes aventures sportives et parfois moins sportives.

7 commentaires sur « Courir en pleine conscience pour débuter 2018 »

  1. Coucou Nadia,

    J’ai (un peu) pratiqué la marche méditative, mais j’avoue que la course, pour moi, c’est en musique, sinon… je m’ennuie.

    Mais je vais tenter demain matin la course en pleine conscience – je prévois une sortie très courte pour une reprise très douce.

    1. Merci pour ton retour. Au début, j’étais comme toi, j’écoutais la musique en permanence. Et puis, progressivement, j’ai oublié les écouteurs. Pas tout le temps mais très souvent. Et même lors de mes marathons, je n’en ai plus. Tu me raconteras ta sortie. Bises

  2. Super article !! Je ne suis pas du tout running, j’ai essayé de m’y mettre à un moment mais ça me provoque des douleurs dans les chevilles, les genoux, les hanches et le dos. Alors je privilégie plutôt des sports sans impact sur les articulations. Cependant je suis particulièrement intéressée par la pratique de la méditation et c’est ce qui m’a attirée sur cet article, et j’aime beaucoup ton idée d’associer course et méditation. Je suis persuadée que tu en retirera un grand bénéfice.
    Je t’invite à venir découvrir mon blog http://www.respaix.fr si tu aimes ce qui touche au développement personnel. Bonne journée !

  3. Bonjour Nadia,

    Voilà, j’ai testé dimanche, et… ça n’était « pas si pire ». 🙂

    Je reprenais après un très long break, j’y suis donc allé lentement et très en douceur, essayant de bien sentir les points douloureux pour repasser à la marche, de gainer les abdos…

    La marche méditative m’estp lus facile, mais je referai cela en courant. Je ne me suis pas ennuyée autant que je le craignais avant de me lancer. 🙂

    1. Merci beaucoup pour ton retour ! C’est vraiment chouette que tu aies pu tester. Après, ça prend du temps et parfois on n’est pas dedans, et d’autres fois, on y arrive et c’est génial. 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s