C’est parti pour une nouvelle série de testing chaussures. Ça veut dire aussi nouvel objectif 2018. Je sais que j’en ai plusieurs en tête mais il va falloir choisir. Et c’est difficile. Et surtout s’entraîner. Je vais devoir intensifier et diversifier les séances. Cela signifie aussi prendre soin de ses pieds et éviter les blessures.

D’où le choix de certains marques qui me font du bien et que j’apprécie. Je pourrais accepter de tester toutes les chaussures de running mais je sais pertinemment que certaines ne me vont pas (chaussures trop étroites ou trop rigides). Néanmoins, cela me permet aussi de ne pas faire et prendre n’importe quoi.

Je connais déjà bien Mizuno et j’avais testé les Mizuno Wave Rider dans cet article. Avant de vous proposer le test complet de la Mizuno Wave Sky, je voulais vous la présenter.

La promesse : une chaussure prévue pour les longues distances avec une sensation de confort.

Dès la première mise en route, c’est ce que j’ai ressenti. Aucune rigidité dans les pieds. Effectivement, c’est plutôt une chaussure routière pour des coureurs lourds qui cherchent du confort.

L’avant-pied est un peu plus serré que mes autres chaussures. Cette chaussure n’est pas prévu pour les coureurs aux pieds trop larges. Les miens sont larges mais je suis bien dans ces chaussures.

Le drop de 10 mm est élevé pour permettre un amorti plus important. Cet amorti et ce confort sont dus à la technologie Cloudwave à l’arrière. Cette nouvelle plaque permettra de maintenir correctement le pied. La technologie U4iCX (qui se prononce Euphorics) donnera plus de dynamisme, l’Airmesh sera efficace pour une meilleure respirabilité même en hiver. La ventilation ne sera que meilleure. Le talon articulé aidera à mieux absorber les chocs et pour une réception plus douce.

La semelle extérieure est prévue pour une longue durée. A voir sur le terrain. Sur tous les terrains. Apparemment, la résistance à l’abrasion est mis en avant.

Même si c’est prévu pour des coureurs lourds (+75 kg), j’ai pu courir avec sans problèmes. J’étais tellement confortables. En revanche, sur des séances de fractionnés, elles seront lourdes même si elles sont stables.

Côté look, elle déchire comme on dit. Et surtout elle est coordonnée à la tenue et au coupe-vent portée. Le design est stylée, on peut le dire.

Cette chaussure prévue pour une foulée neutre remplace les Enigma pour dévorer des kilomètres.

La promesse d’amorti et de confort est, pour ma part, réellement ressentie sur mes premières séances.

Vous les connaissez ? Qu’en pensez-vous ?

Le test complet arrivera après plusieurs centaines de kilomètres parcourus. Merci à Mizuno pour la dotation.

À bientôt,

Nadia