Tout a commencé avec une belle vidéo de Kalenji assez disruptive comme on dit. (Je vous la poste en fin d’article). Des seins qui parlent de confort et qui supputent qu’ils ont autant besoin de protection que les pieds en course à pied. Et notre poitrine a bien raison de demander cela. Je l’avais déjà expliqué maintes fois dans mes articles spécial soutien-gorge de sport, il est PRIMORDIAL de choisir le bon.

En ouvrant le joli colis reçu, je me suis retrouvée face à un soutien-gorge noire et rose avec des bretelles croisées. Je le touche, le retourne sous toutes les coutures pour voire une éventuelle faille ou une belle découverte. Quand je teste, je teste vraiment tout. Je vais regarder le confort, le maintien, les éventuels frottements entre les bretelles et la peau, en mode coureuse ou en mode training. Oui, oui en faisant des abdos ou des burpees. Ainsi, je peux voir si cela reste pratique et ne nous fait pas mal au dos.

Je vous assure que cela m’est arrivée d’arrêter une séance d’abdos car la fermeture du soutien-gorge me faisait souffrir.

Voilà donc mon test complet du soutien-gorge Sportance de Kalenji.

1. Le look / design

Parfois, on se dit que sous un t-shirt, on se moque du look du soutien-gorge ou de la brassière. Meme avec un soutien-gorge de grand-mère, cela passerait pourrait-on dire. Et pourtant, on aime quand c’est joli et que cela nous donne aussi envie de courir. Et le Sportance nous donne envie de courir. Un joli design, un galbe bien dessiné, un dos au bretelles croisées est une invitation à porter des t-shirts dos nu. On pourra se le permettre.

La bande élastique sous la poitrine reste sobre et fine. Rien à voir avec les premiers soutiens-gorge de Kalenji.

Plusieurs couleurs sont disponibles et en plusieurs tailles. Même dans lesgrandes tailles, ce qui est top !

2/ La technologie

En termes de technologie, et par rapport aux autres marques je dirais que ce soutien-gorge n’apporte pas de technologies démentielles. Or, quand on voit son prix de 19,99€, on se dit que pour un petit budget, on peut avoir aussi bien que les grandes marques type Anita ou Shock Absorber.

Le fait d’avoir une matière douce et respirante et d’ avoir une gamme de taille allant du bonnet 85A au bonnet 100D reste primordial.

3/ Le confort et respirabilité

La matière est douce et la perforation de la mousse des bonnets rendent ce soutien-gorge bien confortable et agréable à porter. Je l’ai porté à plusieurs reprises lors de mes sorties courtes ou longues voire très longues. Je n’ai ressenti aucune brûlures ou démangeaisons. Ce soutien-gorge peut-être porté sur des distances types semi-marathons voire marathons. Peut-être plus.

Comme les bonnets sont perforés, à la fin de ma séance en le retirant, je me suis retrouvée avec plein de petits ronds. sur la poitrine. Rien de grave ni de douloureux non plus. C’était de la décoration. 😉

Le fait qu’il y ait moins de coutures que sur d’autres soutiens-gorge permet au Sportance d’éviter les risques d’échauffement ou de brûlures. Je croise les doigts, je n’en ai jamais eu mais cela existe pour beaucoup de femmes.En général, pour les courses en compétitions, je rajoute de la Biafine ou de la vaseline autour du soutien-gorge pour éviter ces frottements.

Et après une séance, il est quand même trempée mais sèche rapidement.

4/ Le maintien

Plus que le look, je regarde tout d’abord le maintien quand je cours. Quelque soit le type de poitrine, il est primordial d’essayer avant son soutien-gorge de sport. J’avais déjà écrit quelques conseils pour bien le choisir. N’hésitez pas à le lire si besoin ici. Donc, avec le Sportance, le maintien me paraît plus que correct surtout pour le prix. 20€ environ pour un soutien-gorge de running et efficace, on dit oui. En revanche, j’ai dû bien serrer les bretelles derrière pour bien remonter et maintenir la poitrine sinon j’avais l’impression que cela tombait. Mon premier essai était mitigé car justement je n’avais pas serré ces bretelles.

Second essai, parfait. Néanmoins, je constatais qu’en courant sur des sorties longues ou courtes, le maintien à la verticale pourrait être sincèrement optimisé. J’aime vraiment quand cela ne bouge pas et ma foi, il y avait quelques centimètres qui bougeaient.

Mais comme je le dis, le rapport qualité prix vaut la peine de l’acheter.

Les points positifs

  • Le prix
  • Une vraie liberté de mouvement avec le dos nu et les bretelles que l’on peut régler.
  • Galbant et formant une jolie poitrine. Je déteste le côté écrasant des brassières et avec le Sportance de Kalenji, je trouvais que cela formait une belle poitrine.
  • Le dos nageur et les bretelles fines

Les points d’amélioration

  • Quelques centimètres verticales qui font bouger quand même les seins.
  • Attention au lavage. Je l’avais mis en machine et le bord sous la poitrine s’est un peu déformé. Il a vite retrouvé la forme. Un petit conseil : le mettre dans un petit sac spécial.

En conclusion, un produit Décathlon humble et efficace. J’ai pu le porter dans diverses situations et ce fut un vrai coup de cœur pour 19,99€.

Vous connaissez ?

A  bientôt,

Nadia

 

Et voici la vidéo :

EnregistrerEnregistrer