Eh oui, je continue de tester les meilleures activités fitness et tendances. Et pour la rentrée, une nouveauté venue d’Allemagne sera au menu dans la belle salle de sport l’Usine : le bodyART

(Oui, oui, cela s’écrit comme cela body en minuscule et ART en majuscule).

J’étais invitée à tester une nouvelle activité fitness à l’Usine. L’accueil est chaleureux et j’ai le temps de prendre une serviette, me changer, mettre mon sac dans le vestiaire. Je remonte dans la salle de sport principale. Il y a des miroirs pas dans l’optique narcissique mais plutôt pour se corriger. (Perso, j’aime bien les salles sans miroir. Mais comme celle-ci était avec une lumière douce et agréable, cela rendait la salle tout aussi agréable).

Bref, je digresse. Revenons à notre bodyART.

Quand j’ai reçu l’invitation, je me suis demandée dans quelle aventure j’allais encore m’embarquer. J’avais confondu avec le bodypainting. Bon, ok cela n’a rien à voir. Je vous promets.

Le BodyART Was ist das ? / Qu’est-ce que c’est ? 

Ça nous vient d’Allemagne. Un coach nommé Robert Steinbacher,un danseur professionnel  et formé à la médecine chinoise, au  Pilates et au Yoga, décida de créer une nouvelle activité pour s’adapter à nos modes de vie très actifs. Cet adepte de la culture chinoise décida de mettre le corps, l’esprit et l’âme au coeur de l’humain, grâce au bodyART. 

bodyART à l'Usine  Miki Molnar
Notre Super prof Miki Molnar – Copyright L’Usine
Et à travers des exercices de renforcement musculaire, de la respiration, des étirements, de flexibilité et d’équilibre, notre corps pouvait devenir plus fort, avoir une meilleure stabilité et une meilleure coordination, diminuer les douleurs dorsales mais ressentir aussi une pleine satisfaction et un véritable sentiment de bien-être.

Et c’est ce que je vais vous expliquer car forcément, j’ai pu le tester et honnêtement, j’en suis sortie ravie et tellement bien que je remercie le coach pour son travail. J’ai apprécié sa pédagogie et son approche de cette activité. 

bodyART à l'Usine  Miki Molnar

Alors, que dois-je penser du bodyART ? 

On débute le cours par un échauffement. Jusqu’ici c’est normal. Et puis on passe aux postures avec des torsions. Et vraiment, je me suis dit : voilà ce dont j’ai besoin. Je ne le travaille pas assez à la maison. Et là, je sens que tous mes muscles seront en action.

Les mouvements sont fluides et surtout le professeur nous décompose chaque mouvement de façon construite. J’apprécie qu’il découpe chaque mouvement en geste pour le reprendre de façon plus naturelle, plus ample les postures. On sent qu’il aime enseigner. Il nous partage si sincèrement son cours. Ce n’est pas l’attitude  « je me regarde le nombril », c’est aussi une façon de nous donner confiance. Et il réussit car on se donne à fond, on sourit malgré les efforts.

bodyART à l'Usine  Miki Molnar
Une belle énergie autour de Miki

Arrive les postures du Pilates. On va focaliser sur la respiration. Par ailleurs, le professeur insistait bien sur cette première partie.

On stretche, on respire, on souffle, on détend, on se concentre, on sourit. 

À vrai dire, j’aime ces mélanges de disciplines qui rendent l’activité plus enrichissante et plus intéressante à mon humble avis. Certes, le bodyART n’est pas simple et peut paraître exigeant mais il est adaptable pour tous. Et ce que vous soyez débutants ou pas, il vous procurera certainement du plaisir. Oui, oui, même si les postures sont parfois difficiles à tenir.

À ce qu’il paraît, si on s’entraîne régulièrement, notre corps change et surtout notre mental évolue et demeure positif. Je comprends, car on sort de cette séance avec des endorphines plein la tête. Et on atteint comme une sensation de bien-être ultime. Après, c’est mon avis et peut-être que j’étais dans un état déjà positif. Mais toujours est-il qu’en discutant avec les autres participantes, je retrouvais les mêmes mots chez elles. Je dis « elles » mais les garçons sont tout aussi invités à le pratiquer.

Si vous avez l’occasion de le tester ou si vous l’avez déjà  fait, n’hésitez à me donner vos commentaires.

Où le pratiquer ? à l’Usine Opéral’Usine Opéra  8 Rue de la Michodière, 75002 Paris

01 42 66 30 30

Combien ? Soit vous avez un abonnement à l’année mais il est possible de prendre un abonnement mensuel ou trimestriel. Certes, c’est un budget mais l’endroit est tellement agréable

Avec qui ? Choisissez le bon prof avec qui vous vous sentirez à l’aise. Emmenez vos ami(e)s pour un meet-up sympa, prenez le temps d’un hammam ou d’un sauna et d’un bon jus à la fin de votre séance pour récuperer.

bodyART à l'Usine  Miki Molnar
Une pause jus avec Juicerie qui sont sur la même rue

A bientôt,

Nadia