Souvenez-vous, j’avais posté un billet sur la nouvelle collection Kalenji. Et honnêtement, elle était vraiment sympa. Le rapport qualité / prix est toujours aussi juste. À l’heure du printemps, c’est la RunActive qui nous propose une invitation à courir.

Et j’ai pu recevoir par la suite une tenue Kalenji et les nouvelles Run Active. Je connaissais les SD et les Eliorun. Il me fallait essayer les Run Active. J’avais envie de voir comment une paire de chaussures à 30€ pouvait être aussi confortable et efficace qu’une chaussure plus coûteuse.

La promesse

Kalenji a conçu ces RunActive pour des femmes qui courent une à deux fois par semaine tout en proposant un amorti, de la légèreté et un vrai maintien.

Est-ce que ces chaussures de running tiendront leurs promesses ? C’est ce que je vais vous expliquer lors de mon test.

img_3371

  • Le design

La couleur est pétillante et le corail est juste joli ! À éviter quand il pleut parce qu’elles sont tellement belles que je ne veux pas les salir. Le design est beaucoup plus épuré avec uniquement le nécessaire. Le mesh est bien tissé et apporte une touche de fraîcheur. C’est le genre de chaussures de running qui nous dévoile beaucoup plus qu’une simple entrée de gamme. Plusieurs couleurs sont proposées pour donner de l’énergie à nos runs. J’avoue, j’adore cette couleur tellement estivale. Les autres sont belles aussi mais je préfère celles-ci.

Quand je les porte avec le legging noir et le t-shirt  assorti aux chaussures, les gens ne regardent que celles-ci. La couleur corail est vive certes mais j’assume l’énergie de cette couleur. Comme si j’avais avalé de la Vitamine C. Oui, je sais, c’est très psychologique comme explication.

La technologie

La principale technologie reste l’AMORTI CS (Circular System). C’est un concept qui favorise l’absorption de l’onde de choc et permet un meilleur amorti. Et ce, grâce à la semelle intermédiaire spécifique à la course à pied.

img_3546

Mon avis 

J’ai pu la tester pour des sorties courtes mais aussi des 10 km, pendant des cours de gym suédoise (à la fois cardio et circuit training). J’ai longtemps marché avec.

L’amorti est juste suffisant pour ressentir le confort de la RunActive. Et on le sent. Les coussins sont présents et je ne sais pas si c’est une innovation sur toutes les chaussures mais je l’avais déjà ressenti sur les Kalenji SD.

img_3545-1
Bandes réfléchissantes 
Les bandes réfléchissantes sont existantes sur le devant et l’arrière des chaussures. Un détail qui peut sauver des vies. Quand on court dans la nuit ou dans  la pénombre, il est possible de se faire voir à la lueur des phares d’une voiture. Bien sûr, si vous courez dans la nuit, pensez à vous équiper d’une frontale ou d’une RunLight, aussi chez Kalenji.

J’aime les couleurs flashys personnellement mais ceux qui préféreront les couleurs plus neutres seront déçus.

Une chaussure de confiance confiance pour reprendre le chemin du sport et en particulier de la course à pied. Quand on ne veut pas ou on ne peut pas trop investir, on a aussi la solution de choisir la Run Active. Elle continue de nous enchanter par sa fraîcheur et sa légèreté. Kalenji qui a façonné cette petite RunActive doit être fière d’offrir enfin une chaussure aux qualités suivantes : petit prix, confort et légèreté.  Et cela apporte beaucoup pour les femmes qui souhaitent débuter la course à pied mais ne savent pas comment choisir parmi toutes les chaussures inimaginables qui sortent. Elles auront toujours la possibilité de faire confiance à Kalenji, déjà bien ancré dans le secteur et marque de confiance. Cette marque de Decathlon est toujours à l’affût des nouvelles technologies pour améliorer ses chaussures. Par rapport à la version entrée de gamme précédente Eliorun , la Run Active, grisée par les différentes technologies Kalenji, est largement au-dessus. Elle sera sans doute une des meilleures ventes.

En termes de stabilité, le maintien de la chaussure reste convenable que ce soit en running ou en fitness (même si Domyos, la marque fitness de Kalenji, propose aussi des chaussures spécifiques). Ce maintien devient possible grâce aux bandes spécifiques autour du pied. Même pour une entrée de gamme, j’arrive à me sentir maintenue lors des différentes courses. Le laçage est simple et je garde mon habitude de double-lacer pour éviter le « délaçage » impromptu.

Côté flexibilité, j’ai trouvé la RunActive plutôt souple. La partie centrale de la semelle permet un dynamisme certain mais encore optimale pour que ce soit une chaussure prévue pour les fractionnés. Mais restons calmes, on ne va trop lui demander pour une chaussure de base. Elle possède déjà beaucoup de qualités.

Évacuation de la transpiration : j’ai pu la tester avec différentes chaussettes (en coton ou spéciales running) et j’ai constaté que la sueur s’évacuait bien. Et encore je ne les ai pas portées durant les grosses chaleurs. Je me demande si cela pourrait être la même chose. J’étais contente de voir que je ne transpirais pas même pendant un cours ultra intensif de gym suédoise. En revanche, lorsque je les portais pieds nus, ce n’était pas totalement cela.  Mais bon, sans chaussettes, c’est plutôt difficile de ne pas transpirer.

J’ai eu la chance (ou sont-ce les prouesses de Kalenji), je n’ai pas eu d’ampoules ou de douleurs spécifiques. Même pieds nus.

J’ai trouvé qu’il y avait une bonne connection entre les RunActive et moi.Oui, je sais, je considère mes chaussures comme des partenaires. 😉 Je les ai conseillées à ma nièce qui se met à courir et à d’autres. J’ai acheté les mêmes pour ma fille. Je les conseille plutôt pour courir 2/3 fois par semaine pour des séances de moins de 10km. Et pourquoi pas des fractionnés. En lifestyle, elles tiennent la route quand vous êtes debout toute la journée !

Ce sont des modèles que l’on peut porter facilement. Les couleurs acidulées donnent de la fraîcheur pour permettre de changer sans se ruiner.

Elle a tout d’une grande.  Et on la traite comme tel. Du coup, je deviens exigeante et j’aimerais que Kalenji apporte ce combo légèreté-dynamisme-amorti pour que ce soit une chaussure pour toutes les femmes, pas simplement les débutantes. Car ces dernières deviendront certainement tellement accros à la course à pied qu’elles voudront garder les mêmes chaussures ou voir se lancer sur la gamme au-dessus. Et c’est là que Kalenji doit miser pour les fidéliser.

209g pour une taille 39

Concernant l’usure, je n’ai pas eu l’occasion de la constater car il me faudrait l’utiliser encore plus de temps pour le savoir mais je continuerai à courir avec pour mettre à jour mon test dans quelques mois.

Les points forts

  • Le confort
  • La légèreté
  • Le design
  • L’amorti

Les points d’amélioration

  • Manque de dynamisme pour relancer lors des fractionnés
  • On pourrait en rajouter d’autres mais comparons ce qui est comparable.

En conclusion, face à la promesse initiale de Kalenji proposant aux femmes une chaussure permettant de courir une à deux fois par semaine, je dirais que cette paire a su la tenir. J’ajouterais qu’elle a même été au-delà car j’ai pu courir plusieurs fois et faire du Fitness régulièrement avec. J’ai bien constaté le confort et le maintien.

La Run Active est donc validée pour moi.

D’ailleurs, j’ai acheté la même paire pour ma fille qui fait du 36 (eh oui, il existe des petites tailles aussi).

Vous connaissez cette paire? Qu’en pensez-vous ? 

A bientôt,

Nadia