Je ne suis pas une athlète et pourtant cela ne m’empêche de porter des vêtements de compression. Jai aussi envie d’être à l’aise et de me laisser emporter par l’ivresse d’une course sans une gêne quelconque, et ce à mon humble niveau.

J’avais déjà testé le collant de récupération RY400 et j’en étais ravie.

Et pendant les courses ? Eh bien ce fut tout simplement l’occasion de tester le collant A400 et la veste warmup et de vous raconter mon test.

La compression Skins

La compression apporterait des bénéfices sur les muscles et donc sur les performances.

Elle applique une pression sur les muscles ce qui réduit leur volume, accélère la circulation sanguine et force cette dernière en direction du coeur.

Qu’est-ce qu’on y gagne? 

  • Meilleur apport en oxygène dans les tissus musculaires.
  • Meilleure absorption d’oxygène dans les muscles.
  • Amélioration de la puissance.
  • Amélioration de la performance et de l’endurance.
  • Réduction de la douleur musculaire.
  • Réduction des gonflements surtout dans les exercices à haute intensité ou prolongés.
  • Évacuation de l’acide lactique après l’exercice.

Le collant A400 

J’étais plutôt habituée à porter des collants de running plutôt classiques sans compression. Dès la première utilisation, j’avais l’impression d’être serrée dans le collant. Une sensation qui disparaîtra à force de porter le collant.

Mes jambes étaient maintenues. Le collant est parfaitement confortable avec des coutures qui évitent les frottement entre les jambes. Après plus de 200km de course à pied, j’étais très à l’aise avec et on l’oublie vite.

D’ailleurs, on l’oublie tellement car il est fin. Et qui dit fin dit un peu transparent. Alors, il vaut mieux mettre une culotte chaire ou noire sans culotte. Si vous en choisissais de couleur, croyez-moi, on voit tout.C’est du vécu !  Et c’est ce qui est dommage. Et quand on l’utilise en fitness (même si ce n’est pas fait spécialement pour), évitez juste de vous baisser car côté transparence, ce n’est pas encore ça.

En revanche, en termes de compression c’est un vrai bijou. Mes sorties longues furent moins épuisantes et la récupération plus rapide aussi.

Prix du corsaire A400 : 120 € a shopper ici.

La veste Warm Up

Idéale pour la tenue d’hiver, même portée avec un simple t-shirt manche courte pour courir à 3-4 degré, la veste  suffisait amplement. Ce fut un plaisir de pouvoir courir avec cette veste.

Bien cintrée, elle est très féminine et cela fait du bien d’avoir une coupe féminine et chic dans les vestes de courses à pied. Pas question, d’avoir une veste coupée comme celle d’un homme.

Le fait de pouvoir remonter le zip jusqu’en haut est bien pratique pour éviter le froid au cou. Cela permettra de bien garder la chaleur.

Les fermetures éclairs des poches seront bien utiles pour garder des clés ou des cartes. Cela peut paraître superficiel mais j’avais une veste avec des poches sans fermetures et honnêtement, à part mes mains, je ne pouvais rien mettre.

Les manches longues et le passage des pouces permet une grande liberté de mouvements lors des courses.

J’aurais juste aimé avoir une petite poche au niveau de la poitrine, pour mettre un mouchoir ou un ticket.

Une technique adaptée pour les coureurs 

  • Protection Uv pour une veste d’hiver on se demande mais pourquoi. Et finalement, on a besoin d’être protégé même en hiver.
  • Visibilité optimale. La veste est noire mais cela n’empêche pas d’être visible dans la nuit par des bandes réflectives dorées. Et apparemment on peut être vue à partir de 160m.
  • Tissu issu de la  technologie SKINdry. Cela signifie que la transpiration s’évapore rapidement pour maintenir notre corps à une température constante. Concrètement, cela signifie que mon dos n’est pas trempé pendant mes courses et je dis merci. C’est tellement désagréable de se retrouver avec le t-shirt plein de sueur et de prendre froid en hiver.

Prix de la veste : 60 €

Cette veste fait partie de ma base en hiver et je l’ai même testée au ski pour maintenir au chaud. Bref, c’est du haut de gamme mais en même temps, ça vaut le coup.

J’ai aussi le débardeur noir fitness mais trop moulant pour moi et je n’étais pas à l’aise par rapport à cela.

En revanche, je suis fan du t-shirt plus large qui me permet une plus grande liberté de mouvements.

Il est en solde d’ailleurs à 12,50 € sur le site de Skins.

Et le lavage ? 

Comme ce sont des vêtements techniques (et qui coûtent cher), sans se prendre pour la mère Denis, il faudra faire attention aux collants de compression et veste.

Donc un conseil : une machine à 30 degré et à sécher à l’air libre. Pas de sèche-linge pour éviter que le tissu ne s’abîme. Ce sera vraiment dommage.

Autre précision : pour l’achat d’un collant de compression, soyez vigilant par rapport à la taille. Effectivement, ce n’est pas terrible si c’est trop petit. Et pas terrible non plus, si c’est trop grand. La compression, c’est bien mais ne soyons pas comprimé.

Finalement, ce sont des pièces basiques à avoir dans son dressing de running au moins pour les compétitions ou les sorties longues.

A bientôt,

Nadia