Pour ceux qui me suivent sur mes réseaux sociaux, vous avez déjà vu quelques photos passées. Allez, je vous en dis plus.

img_7934
J’avais reçu l’invitation de Punch Power avant les grandes vacances. J’avais déjà bloqué la date et je me faisais un plaisir d’accepter. Je ne connais pas la région et la découvrir en participant au triathlon La Natureman, je dis oui.
Rendez-vous Gare de Lyon avec Nathalie, l’attachée de presse de Punch Power, Marie, Marie et Alison, et Géraldine . Direction Aix-en-Provence. J’étais en bonne compagnie et je savais que le week-end sera plus que sympa. Je vous épargne le voyage et l’arrivée tardive.
Après une bonne nuit, nous devions être à 9h pour retirer nos précieux dossards. Je devais prendre le relais avec Alison et Ronan de Punch Power. Finalement, ce fut une rencontre matinale avec Charlotte Morel, championne de France de triathlon longue distance 2015 et 2016, rien que cela. Imaginez la pression ! Entre Alison championne de hockey subaquatique et Charlotte, je me sentais… légèrement under pressure !

img_8037

Note pour plus tard : toujours avec avoir un certificat de triathlon et une copie de sa carte d’identité sur son téléphone. Vraiment ! Cela peut vous sauver une course.

Allez vite, on descend accompagner nos futures triathlètes et notre nageuse. Le départ est imminent ! La corne de brume est soufflée. C’est impressionnant de regarder un départ de triathlon. Un espece de bain bouillonnant emplie de nageurs. Je ne suis absolument pas inquiète de ma coéquipière qui nage parfaitement sur l’eau et surtout en apnée. D’ailleurs, elle en ressortira parmi les premières féminines des nageurs en relais. Le temps que j’aille prendre Marie et Geraldine en vidéo, je rate le départ de Charlotte sur son vélo. Je sens que ça va être rapide ! Néanmoins, il tombe des trombes et je suis trempée et frigorifiée.

img_7777
Je discute avec mes voisins de relais marseillais qui n’arrêtent pas de me dire (avé l’accent !) « Ah oui, avec votre première nageuse et Charlotte Morel, vous avez intérêt à cartonner. Une équipe de championne !  » Euh comment dire ! Je réponds en riant mais en vrai, au fond de moi, je ressens la pression comme jamais. Je fais mes exercices de respiration. J’en parle à Alison présente. Elle me rassure en me disant qu’on se fait plaisir et c’est surtout tellement exceptionnel de courir avec Charlotte. D’ailleurs, Alison souhaitait courir avec moi. En novice du triathlon, on pensait qu’on pouvait courir ensemble en relais. On va quand poser la question à un arbitre car on n’aurait pas voulu être disqualifiée pour cela. Et heureusement, car c’est interdit car considéré comme une aide extérieure ! Ouf ! Je vois les autres relais coureurs partir en trombe ! De vraie fusées ! Et moi, qui vais courir comme une tortue !

img_7803

Charlotte arrive avec son vélo, le dépose rapidement. Pendant ce temps, je lui « chope  » sa puce et je la remets immédiatement ! Un encouragement et c’est parti. Se mettre la pression pour 5k franchement ! Moi qui suis plutôt longue distance, je devais accélérer rapidement pour faire place aux coureurs qui me doublaient. Je partais du parc à vélos en direction de la route, beaucoup de spectateurs nous encouragent. J’ai envie d’aller vite mais voilà je ne me suis pas échauffée. Grosse bêtise car j’ai senti que j’avançais comme un diesel. Et pourtant j’étais heureuse d’être là. De courir avec des championnes quand on ne court pas vite. Elles ont  cette humilité indescriptible et beaucoup devraient prendre exemple sur elles.

Après un court moment sur la route, Il est temps de descendre vers le lac. À ce moment, je me suis dit que des chaussures de train auraient parfaite. J’avais peur de glisser et de me faire mal. J’y allais bien. Le paysage était somptueux et il fallait choisir entre regarder ses pieds avec toutes ces pierres ou regarder le paysage. J’alternais entre les deux. Je pensais aux chanceux de la région qui pouvaient courir sur place dans ce lieu exceptionnel ! Le parcours était entre terre et lac. Puis sur le chemin retour, une jolie côte avec un escalier pour finir. Je pensais aux triathletes qui devaient finir par ce chemin après la natation et le vélo ! Ça demande de l’entraînement c’est certain.

img_7775img_7777

On repart vers la route pour atteindre le village et ses spectateurs présents malgré la pluie battante. Je n’avais pas vu Nathalie ou Marie  à l’arrivée mais Nathalie m’avait filmé et j’avais vraiment l’impression d’être un boulet. Quelle horreur de se voir ! Et pourtant j’étais tellement heureuse de le partager entre copines.

img_2409

Pas de médaille. Même si c’est une breloque pour certains, j’aime recevoir les médailles.Je me rends vers la tente car je me fais surprendre par une averse énorme. Je n’ai pas mes affaires de rechange et je suis frigorifiée. Heureusement Alison et Mary m’appellent. Elles me donnent mon sac et mon téléphone. Ça fait plaisir de les voir. Et Alison me tend son blouson  pour éviter d’avoir froid, je la remercie tellement. Ma veste et mon coupe-vent étaient trempés. Je ne pouvais pas repartir ainsi.

Le temps d’aller me ravitailler et j’allais les rejoindre. Le ravitaillement était exemplaire avec des kiwis, c’est tellement rare que je le remarquais rapidement.

On se donne tous rendez-vous à la camionnette pour repartir et débriefer ensemble. Je retrouve Marie et Geraldine qui ont terminé leurs triathlons en individuel !  Marie dont c’est le premier triathlon se sent super fière et nous partageons cela avec elle ! Nous prenons le temps de prendre une douche et de nous poser. Ronan, qui travaille chez Punch Power est prêt à nous présenter ses produits de récupération.

img_7891

Mais ça, je vous le raconterais plus tard et j’en profiterai pour vous parler de mon test.

En conclusion, cette expérience fut tellement sympa que j’avais envie de me lancer un nouveau défi et de m’entraîner sérieusement sur un triathlon M. Après avoir bien discuté avec Charlotte Morel et Fred son ami lors du dîner, je me dis que c’est possible. Avec beaucoup beaucoup d’entraînement mais vous me connaissez, quand je dis que je vais faire, je fais.

 

Un grand merci à Punch Power, Nathalie, Charlotte et Fred, Marie et Alison, Marie, Géraldine et Ronan pour ce superbe week-end ! 

A bientôt,

Nadia