happy

Blasée? Absolument pas !

C’est ma 4ème Parisienne et je ne m’en lasse pas. Une course à courir entre copines et laisser libre cours à son imagination pour les déguisements.

Le week-end dernier avait donc lieu le 20ème anniversaire de La Parisienne. J’attendais avec impatience le passage sur les Champs-Elysées. Je m’imaginais déjà courir comme pour le Marathon de Paris avec les spectateurs en folie ! Mais malheureusement c’était sans compter sur les consignes de sécurité de la Préfecture qui a annulé ce passage.

Et dans ce moment, je me dis que voilà l’essentiel est de courir malgré le changement de parcours, n’est-ce pas ?

Alors, j’ai retrouvé ma team de 22 filles super motivées métro La Motte-Piquet Grenelle et direction le départ. C’est juste énorme !

 

Quel plaisir de les voir toutes jouer le jeu et être déguisées !  J’avoue que j’ai trouvé mon déguisement de golfeuse à la dernière minute je ne me sentais pas à l’aise dedans. Mais bon, on y est et on y va !

Avant d’arriver sur la ligne de départ, nous passons les différents sas de sécurité. Il faut dire que le dispositif était énorme. Au début, c’était limite anxiogène et par la suite, on fait avec. Je n’ai pas dit qu’on accepte mais on fait avec.

Pendant un moment, on papote, mais c’était sans compter sur l’autorité naturelle de Sonia qui nous demandait d’aller vite si nous voulions atteindre le sas VIP. Et en effet, c’était juste mais nous l’atteignons tout de même. J’avoue que cest vraiment un plus d’être dans les premiers. L’échauffement se prépare, on bouge et forcément pour les 20 ans on a des VIP en haut du bus. Tiens, Madame Hidalgo n’est pas là alors que d’habitude… bref, le départ est bientôt lancé et avec la team on s’encourage.

On a laissé partir Djiga et Seytou avec les élites car ce sont vraiment des fusées et partent à une vitesse.

Pendant ce temps, à l’arrière nos miss Catwoman et Superman ana Cécilia et Leïla-Marie font leur show ! Grrrr !

img_6701

Je décide de partir avec Alexandra, Emmanuelle et Sonia tranquillement. C’est clair qu’au début, on piétine un peu mais finalement on arrive à se faufiler puis à prendre nos aisés sur les routes larges.

Changement de parcours qui nous fait penser forcément à celui des 20km. Mais quel parcours ! C’est toujours agréable de longer les quais de Seine. C’est mon parcours d’entraînement alors cela ne me  gêne pas. Le seul hic est que l’ambiance est moins présente que l’année dernière. Forcément avec les consignes de sécurité, il y a moins de spectateurs sur les côtés pour nous encourager. J’espère sincèrement que les temps changeront.

Au 3ème km, je ne me sens pas bien avec une baisse de tension et une sensation de vertiges et j’ai chaud. Ah mince, je pensais courir à jeûn mes 7 km et finalement ce ne fut pas terrible. Heureusement, Alexandra me donne une barre de céréale bien sucrée pour repartir derechef. Merci Alexandra !

A part cette petite faiblesse, j’étais bien. Je repartais à l’aise. On croise les copines sur le parcours. Forcément, c’est quand même la course de la rentrée et on y retrouve beaucoup de connaissances.

On approche vers l’arrivée. Déjà? Oui, oui et on retrouve même les copines bénévoles à l’arrivée pour nous féliciter chaleureusement. Quel bonheur de les voir ! Et juste à côté de moi, la célèbre Kathrin Switzer. J’en profite pour la féliciter et prendre des photos ! C’est juste incroyable de la voir près de nous. La Tour Eiffel est en face de nous et on profite encore de cette ambiance.

img_6794

img_6841


Les bénévoles sont adorables. La médaille est belle et on se félicite encore. On avance vers le village et tout est fluide. Beaucoup de filles sont restées pour l’ambiance et le stretching. Et puis j’entends les championnes d’un jour se féliciter et se demander quelle serait leur prochaine course.  Ca y’est ! Elles ont pris goût à la course et c’est vraiment un bonheur de les écouter et de se dire que je les retrouverais certainement sur d’autres courses.

Pour la petite vidéo ➡️ https://youtu.be/-GBTbztafxQ

A bientôt et un grand grand merci aux filles de la team pour leurs sourires ! 

Nadia