Mon test

Quand on parle du Brésil, on pense au football, aux beaux paysages et forcèment les belles fesses des brésiliennes, non? On en voit de toutes les formes mais surtout elles sont harmonieuses. Alors quand on lit « cours de Fessiers Do Brasil », ça donne envie d’avoir voir derrière. Et de le tester évidemment.

Avant d’y aller, je me suis dit : cela doit être une séance classique de renforcement musculaire  avec des squats. Oui, oui, les squats sont, d’après les stars d’Instagram, pour avoir des fesses bombées. Personnellement, ce n’est pas pour l’esthétique que j’avais envie de tester (ouh la menteuse!) mais plutôt pour contribuer à ma remise en force pour ma future préparation triathlon, marathon et mon prochain raid . Soyons patients!

Donc, ce  sera à titre purement sportif que je venais tester le cours à l’Usine. Et c’est dans cet optique que je voulais tenir compte des remarques de la prof. Après, si mes fesses sont jolies, je ne dis pas non, non plus. Et si ça pouvait améliorer la peau en réduisant la cellulite, les filles je dis un grand oui!

Le Fessier do Brasil : ça brûle!

J’ai commencé par un petit échauffement avec un élastique entre les pieds, on écarte, on ferme. Ca chauffe! Normal, c’est un échauffement. Mes cuisses me brûlent déjà. Quelle idée d’être venue en courant et d’avoir fait le cours d’abdos avant! Mais je tiens bon.

Puis on passe aux choses sérieuses : squats avec élastiques et on ajoute les bras.  On bouge  les fesses à fond. Les chorégraphies sont variées et la prof est dynamique. Elle vient du Brésil, ça s’entend et ça se voit. Entre les pas de Samba et la danse de l’épaule version brésilienne, on est toujours en mouvement.

 

Chorégraphie cardio et squats sont au rendez-vous. 

Pieds au sol,  élastiques sous les genoux, fesses en haut, on remonte les fesses à droite et à gauche toujours avec les élastiques ce qui augmente la difficulté. On fait ensuite des ronds avec les fesses pour pouvoir encore plus les travailler. Ca brûle! Je me répète? C’est bien insister sur le fait que l’on travaille bien spécifiquement ces muscles.

Quand la prof nous demande de danser la  samba sur le sol avec  les fesses montent plus haut toujours haut, je sens que mes muscles sont bien sollicités. Si je continue comme ça, je ne rentrerai plus dans mon jean.

On pose les élastiques et on passe au disque de 2,5 kg, on se met sur les côtés. Et hop on travaille la taille et on élimine la culotte de cheval en faisant des cercles avec les jambes, puis en les levant et descendant.

On terminera par quelques étirements pour éviter les courbatures du lendemain.

Bref, 30 minutes non stop focalisées sur le popotin, ça fait brûler les calories mais surtout les graisses et les capitons. Chaque exercice focalise sur un muscle du petit et moyen fessier et j’ai bien senti le travail. Ce n’est pas un cours classique d’abdos-fessiers dans les abdos, c’est un cours vraiment physique et on ne s’ennuie pas avec les exercices très différents les uns les autres.

Du fun et du travail

À compléter avec un cours de cardio danse brésilienne ou un cours d’abdos. Je vous ai dit  : quand je teste, je teste à fond. Alors, finalement, j’ai fait 1h40, j’ai fait les trois activités : abdos, fessiers do Brasil et cardio danse brésilienne et ça fait un bien fou de transpirer autant. Une bonne douche et je suis prête à aller se coucher. J’ai vraiment aimé ce cours qui donne la pêche et qui fait bien bouger.


On y retourne?

Rendez-vous à l’Usine Opéra! Toutes les informations sont sur leur site ou leur page Facebook. 

Nadia