1.jpg

Ou comment faire parler ton corps! Oui, oui, j’avais envie de savoir ce que signifiait  Inbody quand on me parlait de cette technologie. Pour moi, je fais du sport et basta.  Et puis, par curiosité, j’y suis allée.

J’avais entendu parler des balances impédancemètres mais le manque de précision m’embêtait. Cela me transmettait des données peu précises et différentes selon les balances. Qui croire? Bref, je n’étais pas totalement convaincue par ces balances.

Comment fonctionne l’InBody?

C’est une technologie ultra-moderne basée sur une estimation réelle des données corporelles.

Alors je me suis rendue à l’Usine Opéra pour pouvoir le tester. InBody est un outil précis de mesures corporelles. Et quand je dis mesures, on mesure tout :

  • la masse
  • l’eau
  • la masse osseuse
  • etc.

On se retrouve à nu devant nos chiffres. Quand je dis à nu, c’est une métaphore qui correspond bien à la technologie. Un vrai scan de votre corps. D’abord, je donne mes informations personnelles qui serviront de base pour la prise de mesures.

Je me déchausse et Je m’installe tranquillement sur la balance, je tiens les manettes et c’est parti. En 40 secondes et 8 électrodes, cela fait vite le tour de ton tour de cuisses, de bras, etc.  Et vient l’analyse du coach. Hum, hum, j’ai peur! Que va t’il m’annoncer? Trop grasse, trop musclée (euh certainement pas ce dernier point). Et là, je suis dans la normale en termes de masse graisseuse. Good point! Mais attention au niveau muscles. Effectivement, mon mois d’arrêt de la course et la prise de poids furent bien mis en valeur sur les résultats. Mais

Contrôle du poids : affiche -4kg à perdre.

Pile poil ce que je voulais depuis 6 mois. La prise de poids fut une gêne dans les diverses courses et je savais que j’avais à perdre 4 kg pour atteindre mon de forme. Cool! La machine est en route et je suis prête à revenir en force en septembre pour vérifier si mes entrainements ont modifié mes données. Et puis entre temps, j’aurais démarré ma saison trail et ma préparation pour le triathlon de Chantilly.

Concrètement, j’ai trouvé cela fort intéressant car cela permet de poser une base et de garder l’historique. Pour les personnes blessées et qui reviennent en course à pied, cela permettra de définir les objectifs à travailler : plutôt le haut du corps ou le bas. Les mesures sont précises  et le coach n’hésitera pas à vous informer et vous aider à comprendre vos résultats.

Cette technologie, déjà présente dans les thalassothérapies et chez les diététiciens, pourra permettre de mieux se connaître. Et beaucoup de sportifs l’utilisent déjà.

Vous avez déjà testé l’InBody? Qu’en pensez-vous? 

A bientôt,

Nadia