best of the west




Un samedi matin, j’avais rendez-vous au Montana Fitness Club  de Clichy pour tester le Postural Ball. J’arrive en avance et je vois deux profs en train de gonfler les ballons. Nadine, la créatrice et Camille. L’ambiance dans la salle est propice à la douceur . J’apprécie déjà.

Nadine Garcia a créée ce programme suite à un accident de voiture pour l’aider à accélérer la guérison et atténuer la douleur de ses blessures. Diplômée d’Etat de musculation éducative, d’entretien et sportive (B.E.E.S), formée au Pilates, Tai-Chi et Zumba.

Comment se passe une séance?

Quand on regarde pour la première une personne en train de pratiquer le Postural Ball, on a l’impression de lenteur, que cela nous parait ultra-facile. Mais en réalité ce sont des postures statistiques et mobiles et les muscles sont vraiment sollicités. Nous sommes toujours avec en contact avec le ballon et le travail se fait lentement mais profondément.

Nadine nous propose une chorégraphie simple et zen, on a presque envie de s’endormir tellement on se sent bien. Comme je suis debout toute la journée, à jouer à la maitresse ou à courir, je m’étais dit que ce serait une belle opportunité de le tester. Depuis le temps que Florence, prof de danse et instructive postural Ball me le proposait. Et cette fois-ci, c’était en Master Class avec Nadine Garcia.

Mon objectif était de travailler la posture corporelle naturelle, se relaxer et s’étirer.

Pendant les postures, on veille à se concentrer sur les 3 principes :

  • Axes verticales/horizontales diagonales et aux extrémités, on va chercher à aller plus loin à les étirer. À allonger vers le haut et vers le bas . Sans tensions articulaires ni musculaires.
  • Le souffle expiratoire : on va chercher l’expiration. Comme si on avait une petite paille et qu’on souffle légèrement.
  • Les 4 points : sous les os des côtes. On va chercher à les relier sans pression. (Cela sera bien utile pour le lainage.

On commence toujours la séance par un échauffement articulaire  et musculaire lors d’une chorégraphie. Nadine nous explique avec douceur et clarté ce que nous devons faire pendant que Camille nous corrige si besoin.

Le travail de posture avec le ballon se fait alors naturellement et de façon précise et en douceur. J’insiste sur la douceur car c’est une activité qui se pratiquer par tous.

Certes, au début, on a l’impression d’y aller doucement mais après une discussion avec Camille, elle m’explique que progressivement, on évolue et on s’adapte aux exercices et à leurs difficultés. Les profs différencient le programme avec des exercices plus ou moins difficiles selon notre état.

Pas facile finalement de trouver son équilibre avec un ballon. Et pourtant, une fois qu’on a intégré les trois principes ci-dessus, on se concentre et on se mobilise pour bien effectuer les exercices proposés. On y gagne aussi beaucoup en souplesse.

Les bienfaits 

Ils sont multiples.

  • J’ai remarqué le premier : Corriger et améliorer sa posture. Je l’ai ressenti immédiatement. Et si je pouvais éviter de me retrouver le dos voûté, ce serait vraiment bien. Alors, hop, on se reprend « on lève la tête et on est fière de sport! « .
  • Prévenir des blessures du dos.
  • Travailler les muscles profonds
  • Favoriser les muscles fixes
  • Gainer
  • Renforcer la colonne vertébrale
  • Développer la persévérance et la concentration
  • Relâcher et dénouer les tensions musculaires.
  • Aider à gérer le stress

Et plein d’autres bonnes raisons de prendre des cours de Postural Ball.

Pour qui? Pour tous.

Pour les coureurs, cela peut-être une autre façon de travailler les muscles en douceur. Cela m’a fait penser à la fluidité et à la détente du gyrokinesis testé il y a peu de temps. LE plus apporté par la Swiss Ball est l’équilibre et le gainage.

Où? : retrouvez les cours sur le site Postural Ball et toutes les informations possible sur leur page Facebook et Twitter.

Si vous l’essayez, n’hésitez pas à me raconter en commentaire!

Nadia