Epson SF-810

Epson possède déjà une légitimité dans le secteur du matériel grand public et par le biais de Seiko une expertise dans le secteur des montre. La marque n’est donc pas un bleu dans le monde de la technologie et c’est pour cela que je n’étais pas étonnée quand ils ont lancé toute une gamme de montres GPS : SF-310, SF-510, SF-710 et la SF-810.

Et c’est cette dernière que j’ai testé. Vous avez certainement vu la SF-810 à mon poignet à plusieurs reprises et même pour le Marathon de NYC ou le Raid des Alizés. J’ai préféré la tester pendant longtemps avant de vous poster le billet. C’est important de bien s’approprier la montre et de ne pas la tester uniquement une semaine histoire de voir.

Cette montre s’adresse aux coureurs qui font de la course et qui recherchent de l’autonomie et de la technicité.

Quel intérêt à choisir une montre avec un capteur cardiaque intégré?

L’arrivée des montres à fréquencemètre illustre bien l’engouement de surveiller sa fréquence cardiaque en toute simplicité, sans avoir la ceinture sous la poitrine.Toujours est-il que le choix de la montre reste primordial et pas simplement pour un effet de mode. Certes, c’est devenue une nouvelle tendance depuis deux ans.  On veut ce qu’il y a de mieux.

l’ergonomie de la montre

Dès l’ouverture de la boite, ce fut une agréable surprise. Elle est discrète et classique à la fois tout en restant exigeante sur ses spécificités. Ce sera certainement le partenaire idéal de beaucoup de coureurs.

EPSON SF-810

La boîte contenait donc la montre, le chargeur de batterie et le mode d’emploi. D’habitude, je ne les lis pas car je n’aime pas ça. Et si la montre est intuitive, je n’ai aucun soucis. J’ai dû tout de même lire le mode d’emploi dans le cas de l’Epson surtout pour ne pas perdre de temps et comprendre rapidement toutes les fonctions.

Ensuite, ce n’est pas compliqué. Il suffit d’appuyer sur le bouton start et nous avons les références classiques et nécessaires avec les différents écrans que nous pouvons personnaliser au départ.

L’écran mesure 28,2 mm et 128 X 96 pixels de résolution pour être plus précise.

Le design du bracelet fait penser aux bracelets vintage de Seiko. Dommage, surtout quand on voit de plus en plus de bracelets stylés ou épurés chez les concurrents. Le plastique est rigide et j’avais peur de trop tirer.

Néanmoins, le bracelet est résistant et ne provoque aucune irritation. Je n’ai pas ressenti de sensation désagréable lors du port de la montre.

La montre est très masculine à mon goût.

2 couleurs sont possibles : total look noir et noir et violet. Je ne suis pas fan du look car en dehors des séances de sport, il est clair qu’on ne pourra pas la porter. Donc ce sera uniquement à usage sportif. C’est dommage, car parfois on aime savoir son activité cardiaque même en dehors.

Le fait de changer de bouton ne pose pas de problème et se fait de manière fluide. Ce sera une question d’habitude.

“Don't worry about a thing,every little thing is gonna be alright”-2

La Synchronisation

L’application Epson Run Connect mérite tout de même des améliorations. Ne serait-ce que pour synchroniser automatiquement les courses ou délivrer des notifications comme pourraient faire des montres concurrentes. L’application est lente et semble trop chargée parfois.

Ce serait le point faible de l’utilisation de la SF-810. L’application a un design plus que classique. Néanmoins, on retrouvera toutes les informations. Très décevant et on comprend que c’est assez vite limité. Cela laissera certainement place à des améliorations d’ordre esthétique avec  plus d’interactivité et de une ergonomie appropriée.

On peut exporter ses données en GPX et vers les applications Strava et Runkeeper.

Et la communauté dans tout cela?

La communauté crée autour de la montre est presque inexistante.

Ce qui est justifié par le fait que les montres GPS EPSON sont récentes sur ce marché. Ses concurrents Tom-Tom et Garmin ont déjà une communauté de fidèles coureurs avec des participations à des courses et des entrainements.

Je reste persuadée que Epson devrait s’associer à une course 10K ou autre pour gagner en notoriété. Leur présence était déjà notable sur la Run & Bike FDJ et la Yeti Race. Et pourquoi pas gagner en visibilité.

Les points forts de la SF-810

  • Au niveau autonomie, c’est une frénésie totale chez Epson car on attendait depuis un bon moment des montres autonomes mais pas 5h ou 10h. Celle-ci a une autonomie de batterie de 20h avec l’utilisation du cardio évidemment. Excellent point pour les sorties longues ou trails. Et quand le capteur de FC n’est pas activé, la batterie peut durer jusqu’à 30h.

“Don't worry about a thing,every little thing is gonna be alright”

  • Le moniteur cardiaque : précis et bien pratique quand on veut éviter de porter la ceinture cardio. Je l’ai comparé avec celui du tapis ou une autre montre avec ma ceinture cardio. La précision est parfaite et le capteur optique est visiblement bien technique.
  • Le capteur de foulée intelligent est bien utile si la montre ne détecte plus le GPS, elle est capable de mesurer les pas et de redonner la distance dès la nouvelle réception du GPS.
  • La fonction « intérieur » : en parallèle avec la possibilité de mesurer les foulées, courir sur un tapis de course ne posera pas de problème. J’ai comparé avec les mesures du tapis et j’avais les mêmes sur ma montre.
  • La résistance à l’eau 50 m
  • Vibration

Les points faibles

  • La Plateforme doit vraiment être revue pour être aussi efficace que ses concurrentes.
  • Les boutons peuvent paraître confus.
  • Pas de trackers d’activité : c’est dommage, car finalement j’aime bien connaître le nombre de pas dans la journée, course comprise.
  • Pas de notifications sur mon Iphone : c’est vrai que c’est un détail mais avec toutes les nouveautés qui arrivent, on a envie de recevoir ses sms ou autres notifications sur sa montre sans avoir à sortir

En conclusion, la montre Epson SF-810 arrive sur un marché ultra-concurrentiel mais reste compétitive grâce ses spécifiques techniques et à son autonomie. C’est une vraie montre dédiée à la course à pied. En revanche, quelques faiblesses perdurent quant à l’ergonomie de la montre et de la plateforme Epson Connect.

Idéalement, la prochaine montre devrait être un mix entre la RunSense et la Pulsense (leur tracker d’activité).

Et hop une petite vidéo de la présentation de la montre.

(Désolée pour le petit flou de la fin, mais un peu c’est ma première vidéo). 😊

Pour en savoir plus, visitez le site Epson.

Vous avez des précisions ou des témoignages?

Je serais heureuse de vous lire. 

A bientôt,

Nadia