soutien-gorge sport

J’avais déjà commencé à vous raconter mes expériences avec certains soutiens-gorges de sport. Quand on a de la poitrine et qu’on fait du sport, c’est primordial. Comme le choix d’une bonne paire de baskets, il faut savoir aussi choisir LA bonne brassière ou LE bon soutien-gorge. Et encore, on pourrait courir pieds nus, alors que seins nus, beaucoup moins.

Et lorsque je cours avec mes copines, on en parle et on continue de me poser la question? Quel soutien-gorge as-tu? Comment bien le choisir.

J’ai vu des filles portaient deux soutiens-gorge classiques en guise de soutien-gorge de sport. J’ai vu des filles courir avec un soutien non-adapté et j’avais mal à leurs places. J’avais donc vraiment envie d’éduquer au sens noble du terme et ainsi inciter les femmes à prendre conscience de l’importance de ce produit. Ce serait dommage d’arrêter le sport à cause d’une brassière qui ne convient pas.

Soyez exigeante! 

Mes 5 points de vérification :

  • L’élastique du bas qui maintiendra de façon plus que correcte les bonnets.
  • Les bonnets enveloppent bien les seins sans que ça dépasse de partout ou que les bonnets soient trop grands. Cela doit aller parfaitement.
  • Les bretelles sont-elles assez confortables sans laisser de marques. L’ajustement des bretelles est aussi important.
  • Le test du trampoline : j’exagère. Dès la première fois, je saute avec, je fais les gestes de la course juste pour vérifier que cela tient bien.
  • L’essayer avec un t-shirt juste pour voir si cela fait une belle poitrine. Car les brassières et soutiens-gorges ne vont pas à tous les types de poitrine. Et rien de pire que de se sentir mal en tenue de sport.

Il faut se poser les bonnes questions :

  • Dois-je porter les soutiens-gorges classiques ?

NON! Non! Non! Les soutiens-gorges de sport sont différents des soutiens-gorges classiques. Ils doivent bien envelopper la poitrine sans l’écraser afin de maintenir et de laisser une liberté de mouvement. Ils relèvent très souvent d’une certaine technologie que les classiques n’ont pas. Ne serait-ce qu’en termes de thermorégulation.

  • Quel sport pour quelle intensité ?

Vous faites du yoga et de la course à pied? Sachez que vous ne pourrez pas porter le même soutien-gorge pour ces deux sports. Le yoga a très peu d’impact contrairement à la course à pied. Donc le maintien ne sera pas le même. Vous pourrez opter pour une brassière avec des bretelles fines de ce type.

Alors que pour la course à pied, ce sera différent. Pour  les bonnets importants, je préconise les soutiens-gorge de sport qui seront plus enveloppants et beaucoup moins écrasants. Il m’est déjà arrivée de porter une brassière mais c’est comme si je n’arrivais pas à respirer. Souvent, les marques proposent différents niveaux de maintien. Référez-vous à leur tableau.

  • Comment savoir si le soutien-gorge correspond bien à ma taille?

Logiquement, il ne doit pas être trop grand donc ne doit pas laisser entrebâiller la poitrine. Et ni trop petit car il pourrait écraser la poitrine. Il faut bien respirer tout de même. Ainsi, le bon soutien-gorge est enveloppant sur tout le bonnet et sous le pli de la poitrine, la bande élastique doit maintenir mais non ne doit pas comprimer. Vérifiez aussi les plis qui dépassent.

Et si vous avez de grosses marques rouges après le test : oubliez-vite!

Soutien-gorge Anita Active

  • Combien de temps garder une brassière ou un soutien-gorge de sport?

Comme on se débarrasse de ses chaussures de sport au bout d’un certain kilométrages et bien on se délestera de son soutien-gorge au bout d’un an si vous n’avez qu’un seul exemplaire et que vous faites du sport en moyenne 3/4 fois par semaine.

Effectivement, malgré les technologies utilisées, le tissu risque de s’user et ne plus maintenir convenablement. Il est donc important de vérifier que le tissu ne soit pas lâche.

  • Combien coûte une bonne brassière? 

C’est un investissement, certes mais vos seins le valent bien, non? Et encore, vous pourrez dénicher des merveilles lors des soldes et des ventes privées. Allez faire un tour sur internet et vous verrez des produits de qualité bradés.

En général, il faut une moyenne de 50 euros pour un bon soutien-gorge.

Et les bretelles? 

Si vous dépassez le bonnet B, oubliez les bretelles fines et jolies sauf pour la photo sur Instagram. Choisissez des bretelles larges et confortables, c’est préférable. Et pour les attaches, n’ayez pas peur des attaches papillon. En un coup de main, vous les fermerez avec facilité. Les agrafes classiques sont très bien aussi mais vérifiez qu’il y un renfort confortable pour éviter d’avoir mal ou se sentir mal à l’aise.

Ainsi, vous vous sentirez tellement bien et belle lors de vos séances de sports. 

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires, je tâcherai d’y répondre.

 

Retrouvez les comptes-rendus de mes tests :

A bientôt,

Nadia