IMG_0976

Avant de vous raconter le jour de la course, l’ambiance du salon et les émotions du jour, j’avais envie de vous montrer NYC version comme à la maison. Je suis logée chez mon cousin qui habite à Chelsea. Une bonne façon de lui piquer les bonnes adresses et de vivre à la new yorkaise, le temps d’un séjour.

Je me suis bien réveillée tôt ce matin, le jetlag étant présent. J’en profitais pour faire une petite séance de yoga à la maison, un bon thé au gingembre et une bonne pomme. J’avais lu que je pouvais courir avec un groupe chez Jack Rabbit Sports. Ni une ni deux, j’en profitais pour y aller.

Columbus Circle, me voilà. J’arrive à 7h30. Je cherche partout le Jack Rabbit Store comme convenu. Je demande aux gardiens, rien. Je demande aux filles habillées en tenue de sport rien. Et puis, je me décide à demander au magasin New York Running Company. Et après 30 minutes à tourner en rond, je retrouve les personnes dans le magasin. On me dit que les athlètes vont arriver. Quels athlètes? Et là je vois la pancarte. Ah effectivement.. Nous ne sommes qu’une dizaine autour d’eux.

Ils nous offrent une casquette Adidas et des rafraîchissements. On me propose de tester les dernières baskets. J’accepte mais j’irai tranquillement. Enfin c’est ce que j’ai cru au début.

Je m’attends à beaucoup de monde pour voir ces stars.  Pendant la semaine qui précède le marathon, la ville vit dans une super ambiance sportive. Tout le monde attend cette événement.

IMG_0986

Et les marques aussi. C’est pour cela que des runs, des bRunchs, des workouts, des testings sont organisés pour permettre aux marques de se différencier et d’apporter une valeur ajoutée. De l’attachement. De la fidélité. Et ça marche.

IMG_1008

Et justement, ce furent des conditions idéales : peu de monde à l’appel pour un jour de semaine et à 8h. J’étais ravie de découvrir ces champions. Allez, c’est parti. Ils sont hyper humbles et cool. On discute avec eux. On se dirige vers Central Parc et voilà qu’au début, je tiens le rythme. Mais honnêtement, quand ils disent qu’ils vont tranquillement, les kényans assurent et nous laissent avec Jen plus cool et qui ne veut pas nous laisser seules.

J’adore voir les coureurs se retournaient vers notre groupe et s’exclamaient : « Oh, my god » en fixant Hailey et Wilson (ouais, ouais, c’est comme ça que je les appelle. Ca va, on a passé une matinée ensemble, c’est bon.,)

Le marathon se prépare et cela se voit. Sur les arbres de Central Park, on voir fleurir des affiches Marathon Route ». C’est juste impressionnant. Et puis au bout de 20 minutes, nous sommes retournées dans le magasin. Ces gars aiment la compétition jusqu’au bout. On remontera les escaliers en sprint.

Et puis le moment des Questions/Réponses. Nous étions un petit groupe et nous avions déjà eu la chance de discuter avec eux et de leur demander des conseils.

J’ai passé un super moment avec eux et l’équipe du magasin. Des personnes hyper pros et qui ont le sens du service.

Et puis la pluie se met à tomber de façon intermittente. Je n’avais pas du tout envie de  rentrer à l’appartement. J’avais envie d’une promenade. Même sous la pluie. Finalement, je pris le métro pour le MoMa, magnifique musée et pour y voir les Picasso surtout. J’adore ce musée et je pourrais y passer des heures.

 

Je reviendrais demain matin pour revoir et revoir le reste. Le musée ferme à 17h30 et il est bien trop tôt pour rentrer. Je passe alors près du Nike Town. Passage obligé des sportifs. C’est beau et c’est mis en valeur. Comme pour les prix. Et puis, il y a les mêmes choses à Paris.

IMG_1089

Après une balade sur la 5ème avenue, je décide de rentrer à la cool. J’ai sommeil et je suis fatiguée. Et en même temps, je suis tellement heureuse d’être ici et j’aimerais profiter de chaque instant. Je vais faire quelques courses dans le magasin du coin, aller commander un repas parce que j’ai la flemme de cuisiner. S’apercevoir en rentrant qu’ils ont mis du beurre fondu partout. Heureusement, j’ai une salade de kale et de quinoa. 😉

Je me pose et je commencer à vider les photos, les vidéos des champions. Je poste et je réponds aux emails. Dehors, on entend les bruits des sirènes et les voisins qui mettent de la musique. Mais je m’en moque, j’écoute le bruit de NYC. J’adore ce son.

A demain,

Nadia