Parfois, nous sommes inspirés par des plus jeunes que nous. Des personnes qui nous apporte de la fraîcheur et nous rappelle comme la vie est appréciable.
johannedefay_fiche

J’ai eu de la chance de rencontrer la surfeuse pro Johanne Defay. C’est vrai qu’en général, je regarde plutôt du côté de l’athlétisme ou de la culture pour mon inspiration. Mais étant de nature très curieuse, je me devais d’ouvrir mon univers. Et ce fut une belle surprise. Une athlète Pure Essentiel comme Tony Parker ou d’autres par exemple.

Qui est Johanne Defay ?

Une jeune surfeuse de 21 ans, né en Auvergne. Son père, médecin décide d’emmener sa petite famille à La Réunion. Il y a la mer. Et une petite fille motivée par son père à faire du surf. Sa famille est présente et a les pieds sur terre. C’est aussi ce qui lui permet de continuer sa passion.

Et on connaît la suite.  Son parcours exemplaire et sa puissance lui permettent d’ambitionner d’être dans le Top 5 mondial et remporter une manche au WTC. Et on lui souhaite sincèrement.

C’est la meilleure française de l’histoire et elle doit continuer. Elle se démarque des autres surfeuses par son côté « naturelle et simple ». Modeste, elle n’a pas choisi la facilité. Les difficultés à surmonter et la recherche de sponsor, elle connaît aussi. Hélas, c’est la seule parmi les 17 surfeuses professionnelles du Tour à ne pas avoir de sponsor. Elle avait fait appel à une plateforme participative sur Révolusport avec 429 soutiens dont son ami Jérémy Flores. C’est un de ses grands soutiens.

Parce que mine de rien, être surfeuse pro coûte énormément : 65 000 euros entre les voyages, les excédents de bagages avec les différentes planches, les entrainements. Bref, elle a plusieurs partenaires et tant mieux. Pure Essentiel le devient récemment et on comprend pourquoi. La marque a su miser sur des jeunes étoiles montantes.

Et croyez-moi, on entendra parler de cette jeune.

Alors, lors de ce déjeuner, on a parlé de son hygiène de vie, de ses entrainements. Un format convivial qui permettait de pouvoir parler et lui poser les questions sans l’impressionner.

Johanne Defay Pure essentiel

Sa journée type :

En général, elle a deux entrainements le matin : un petit footing à jeun et 1h30 d’entrainement de surf. Une petite pause puis une sieste histoire de récupérer. Et voilà la deuxième session d’entrainement : 1h30 de surf et de la musculation avec lainage, kettle bells, médecine balls pour travailler la proprioception.

Johanne Defay Pure Essentiel

A côté de ce cela, elle court et elle prend son skateboard pour travailler l’équilibre et la stabilité. Chose primordiale pour le surf.

Elle a une vie équilibrée et une nutrition qui va avec. Elle fait attention mais elle sait se faire plaisir. Une micro-nutritionniste lui a inculqué les bases, elle est assez mâture pour comprendre ce qui est bon pour son corps. Ce qui ne l’empêche pas de s’offrir de bons repas en famille ou d’aller prendre un verre avec ses amies.

Sa routine de récupération

En tant que coureuse, je cherche toujours à connaître les différents trucs pour récupérer rapidement, et j’avoue que j’ai un arsenal de produits pour m’aider. J’ai alors voulu savoir ce qu’elle utilisait et ce qu’elle faisait après une grosse session de surf ou en complétion.

Une bonne douche puis elle s’enduit de l’huile de massage sur tout le corps. Puis la Baume Articulations sur la nuque et les genoux pour soulager les articulations.

IMG_0307

Elle met ses jambes en l’air contre le mur puis opte pour 10 mn de yoga ou d’étirements. Bien sûr, cela ne l’empêchera pas de faire une séance plus longue de yoga ou d’étirements.

Lors de la conversation, elle en profite pour nous donner ses rituels beautés surtout quand les cheveux et la peau sont en permanence en contact avec le soleil, le sable et l’eau de mer.

  • un bon démaquillage avec l’huile à l’Immortelle pour hydrater sa peau par la même occasion.
  • une bonne crème solaire
  • un shampoing démêlant Kerastase.
  • Avant une séance de sport, elle profite pour mettre de l’huile dans les cheveux. Mon amie Sichen m’avait déjà donnée ce conseil pour avoir des beaux cheveux doux. Avant une course, hop de l’huile et ça fait effet sauna.

Johanne Defay Tuto

 

Gestion de la concentration et du stress

Là aussi, quand on est une championne, on a envie de connaître ses trucs pour gérer le stress. Et oui, même à mon humble, on a parfois des coups de stress avant une compétition.

Déjà, elle se concentre et analyse grâce à la visualisation. Cela lui permet d’avoir des images positives du déroulement de la session. Bien évidemment, elle sait rester souple quant à son approche. Cela reste tellement aléatoire, il faut savoir alors rester zen et être patiente.

Et pourtant, elle reste aussi très compétitive dans l’âme, toujours à vouloir se dépasser et à respecter ses sensations. Elle essaie de gérer les risques comme elle peut et ce n’est pas cela qui manque quand on surfe : le reef, la puissance des vagues et une météo incertaine.

Et son avenir

Elle est encore jeune et pourtant elle sait garder les pieds sur terre. Elle compte reprendre des études pendant son temps libre et son voyage. Toujours est-il qu’on lui souhaite bien évidemment une longue carrière.

C’est une jeune femme talentueuse, optimiste et modeste. Et pourquoi pas pour représenter la France aux J.O?

A suivre,

Nadia