FullSizeRender-2

Il fait froid et je n’ai qu’une seule envie : celle de rester sous ma couette chaude, avec des chaussettes toutes douces et mon pyjama en pilou- pilou. Le tout accompagné d’une tasse de thé et d’un bon bouquin. J’aime me prélasser tranquillement.

Et puis, je me rappelle que je me suis inscrite à une course en janvier. Il faut donc se préparer dès maintenant. Et là, il faut amener les choses avec douceur ou alors au contraire, taper un bon coup sur la table et se dire :  » j’y vais! « .

Comme je suis sympa, je vous livre mes 10 tips (ou astuces mais en anglais, ça fait genre) pour garder la motivation et se bouger même en automne. (En hiver aussi vu le dérèglement climatique ambiant).

1. Planifier ses séances.

Vous n’arriveriez pas en retard chez le docteur. Et l’en c’est pareil avec la course. N’hésitez pas à noter cela sur votre agenda, avec un petit rappel sur l’iPhone. Et on s’y tient, on s’organise pour pouvoir avoir un sac contenant toutes ses affaires. Plus d’excuses.

2. Courir entre amis 

Comme cela,  tu es OBLiGEE de te bouger. Sinon, si tu rates un rendez-vous, elles t’en voudront. En revanche, si tu es sérieuse, elles te  reboosteront et tu profiteras de l’énergie et de l’émulation ambiante..

Rappel : on a dit « courir entre amis » et non à traîner dans un bar ou un super salon de thé tout mignon tout chaud. Non, non  on ne craquera pas. Et puis le Run Chat ou comment converser en courant, c’est tendance. Je vous assure, bientôt on pourra faire ses réunions lors d’un Running Meeting.

10 tips motivation

Et​ ce sont dans ces moments-là que vous éviterez les personnes débonnaires qui t’expliquent que courir, c’est mal. Que ça abîme les genoux et que ça gâche toutes vos grasses matinées.

3. Créer sa propre carte de fidélité Running

Tout travail mérite salaire. Alors, si on a bien travaillé sa séance et qu’on a trouvé le moyen de sortir dans le froid ou la pluie, cela mériterait bien une récompense. Alors, j’ai crée ma carte : 15 courses dans des conditions pas cools = 1 nouveau t-shirt, une bougie parfumée, une crème à l’arnica. 25 runs : un massage . Bref, vous gérez vos récompenses selon vos envies.

Si vous avez peur de craquer, confiez votre carte à une copine qui se chargera de tamponner ou de biffer pour vous. Et avec un bel encouragement de sa part, c’est encore mieux.

Sinon, vous pouvez mettre 1 euro ou plus selon votre trésorerie du moment dans une Mason Jar. Et au bout de 100 courses, vous vous faites plaisir avec l’argent récolté ou le donnez à une association.

 

4.Trouver son Mantra

Un mantra est une phrase que l’on se répète régulièrement. C’est la version moderne de la méthode Coué : tous les jours à tout point de vue, je vais de mieux en mieux.

Notez votre mantra sur un post-it, sur une feuille accrochée à la porte, en rappel tous les jours à la même heure. Vous verrez comme c’est efficace et vous vous sentirez plus fort. Et donc plus apte à aller bouger.

Ne vous moquez pas! Il parait que même certains élites ont leurs propres matras pour se donner force et courage. Avoir l’oeil du tigre tout simplement.

Running mantra.

 

5. Visualiser sa sortie

Voilà, vous avez planifié vos trois séances de la semaine. Chaque veille de sortie, fermez les yeux et imaginez-vous en train de faire votre course. Vous vous réveillerez alors avec cette sensation de légèreté et vous trouverez l’énergie pour courir mais en vrai cette fois-ci.

6. Regarder des vidéos motivantes

Il suffit de regarder des vidéos de Killian Jornet ou d’une course pour vous donner envie de vous dépasser. Elles seront ancrées dans votre tête et vous vous direz : ‘Oh là là, c’est tellement grandiose!  » Mais sachez qu’à votre niveau, vous aussi, vous pouvez accomplir quelque chose de grandiose.

Ne serait-ce que commencer par sortir du lit, non?

7. Rejoindre un groupe FB 

Parfois, la motivation est là mais on a besoin ‘encouragements ou ne serait-ce que de voir les autres courses des filles. Au bout d’un moment, soit cela vous exaspère et dans ce cas, vous quittez le groupe. Soit cela vous motive amplement et vous donne envie de partager vos courses vous aussi.

Perso, je fais partie de plusieurs groupes. Mais je prends plus souvent part à Ig-runneuses 100% filles (j’avoue que j’en suis aussi l’administratrice avec Loubna). C’est un groupe sans prise de tête, avec de échanges sur les courses, les participations, les tenues etc.  N’hésitez pas à rejoindre ce groupe.

8. Investir dans un cahier d’entrainement

Parfois, il suffit de peu pour voir sa progresser. Filez vite vous acheter un cahier sur lequel vous noterez la date, le type de séance, le nombre de kilomètre, le temps, votre cardio, vos sensations. De temps en temps, relisez votre travail et réalisez le temps passé et la progression effectué. Soyez fiers de vous!

Et puis, même s’il s’agit d’une petite séance, c’est déjà beaucoup.

9. Courir pour une association

Pareil que pour les copines. Quand vous dites que vous courrez une course sous les couleurs d’une association, vous vous y tenez. Et d’autant plus que cela vous est cher. Cela m’est arrivé à Amsterdam. J’étais épuisée et je n’avais pas envie de faire le semi. Mais comme je courrais pour les Amis de Mikhy, je me sentais obligée de me lever et de me battre pour ces enfants. Et effectivement, j’ai retrouvé de la force en pensant à eux

10. Faire une cure de Guarana

Voici mon dopage idéal pour retrouver de l’énergie naturellement. J’achète cela en magasin bio et je fais une cure d’une semaine à deux semaines.

Le hic : cela ressemble à de la terre donc il faut le mélanger à un jus ou alors le boire cul sec avec de l’eau. Et vite, prenez votre jus ou autre boisson permettant de ne pas garder le goût dans la bouche. Et si vous ajoutez le blé d’orge, c’est doublement efficace. Pas terrible au goût mais efficace.

J’espère que vous réussirez à garder votre « mojo » pour courir. Et puis finalement, j’ai écrit 10 raisons de se motiver en automne » mais cela fonctionne effectivement toute l’année.

Bonne journée,

Nadia