Je connaissais déjà le Piloxing que j’avais testé l’année dernière et récemment lors d’un tri urbain. Alors quand je suis retournée voir Stephanie Carpentier au HealthCity de St Germain, je m’étais dit :  » j’irai cool ». 

Sauf que…

Et bien sauf que le format était un format plus physique que le Piloxing classique. Et je vous assure qu’il était impossible d’y aller cool. La présence charismatique de Stéphanie est juste incroyable. Son énergie débordante et son dynamisme sont restés intacts. C’est la vraie ambassadrice du Piloxing! Surtout qu’elle va très souvent à Los-Angeles pour apprendre les nouveautés et les nouvelles chorégraphies. Et on sent la formation à l’américaine avec du Smile et du Serious!

Le Piloxing Knockout est une forme plus athlétique.Ce sont des exercices de HIIT ciblés sur le centre du corps avec de la boxe, du cardio, du functional training et de la pliométrie.

On le sent bien dès les premières musiques. J’avais prévu de faire des fractionnés ce soir, et bien je suis servie. Le cardio est monté très vite et très haut.

Comment cela se passe-t’il? 

La composition de ce cours : plusieurs rounds de

  • Boxing pendant 3 minutes à 80/85 % puis 30 secondes de repos pour boire et regarder le Drill (module pour les puristes de la langue française) suivant et 2 minutes de Boxing Drill intense à 90% voire 100% de ta FCM. 45 secondes de récupération active et tu marches, tu bois et tu essuies ta transpiration dégoulinante.

  • Pilates Round : c’est la même chose avec plus de travail de la ceinture abdominale : Une base pendant 3 minutes à 80/85 % de ta FCM puis 30 secondes de repos et le Pilates Drills pendant 2 minutes à 90/100% de ta FCM.

  • Le KnockOut : c’est à ce moment là que tu perds tes neurones et que tu oublies pourquoi tu es venu. Bon ok, j’exagère mais c’est pour illustrer l’intensité. Sur une échelle de 1 à 10 de la difficulté, on arrive à 10. 3 minutes à 80/85 % de base, 30 secondes de repos puis 2 minutes de Drills et 45 secondes de récupération.
  • Les étirements sont attendus.

 À chaque exercice de pliométrie, ça brûle et ça chauffe. Mais malgré tout on tient. Et je m’entends déjà dire : si je reviens souvent, je serai certaine d’arriver à faire ces mouvements sans souffrir. C’est motivant! Pas besoin de caisse pour sauter dessus, vous êtes à votre rythme. Chacun a son niveau.

D’ailleurs, c’est drôle de voir le public dans  la salle : tout âge et tout physique. Mais à condition d’avoir tout de même une bonne forme physique car c’est vraiment intense. Et évidemment pas de douleurs au genou car nous travaillons beaucoup au sol, avec des sauts.

Cela m’a fait penser au programme Insanity, très connu aux États-Unis. Sauf que là, tu n’es pas seule et que tu gardes l’énergie de tes pairs et la motivation en vrai de la coach.

L’énergie dans la salle reste intense et on se félicite de tenir bon. La musique joue beaucoup

 

Les bénéfices : 

  • Renforcer les muscles profonds. Si, si vraiment profonds.
  • Travailler les capacités cardio-vasculaires.
  • Ressortir de la séance avec un grand sourire et de l’énergie. Prouvé par moi-même.

La cible

Plutôt à destination des sportifs réguliers car la séance est intense.

On peut même utiliser les gants lestés pour travailler les bras. Préparez une grande bouteille d’eau et une serviette.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour ce genre de cours, n’hésitez pas à tester le Piloxing Barre et le Piloxing.

Les cheveux trempés évidemment.

Où? 

Dans les clubs HealthyCity de La Motte Piquet et Grenelle.

En deux mots : PUISSANCE et EXPLOSIVITE !

Bonne journée,

Nadia