Laure, passionnée de yoga, a un jour décidé de passer l’étape supérieure : celle de devenir professeur de yoga. Après 6 mois de périodes intensives, de doutes, de joies et d’introspection, elle se décidait à passer l’examen.

Je n’ai jamais douté de ses capacités. Je l’avais rencontrée à un cours de Yin Yoga avec Charlotte. Toujours douce et posée, je savais pertinemment que c’était sa destinée. Évidemment, cela se travaille.

Et c’est ce qu’elle a fait. Elle a choisi une formation avec des professeurs américaines. Mais elle était plutôt habituée au Studio de Gérard et suivaient les conseils avisés de Mathieu Boldron.

C’est drôle car j’ai l’impression d’être hyper zen en écrivant ce billet. Comme si j’étais déjà imprégnée de cet esprit yoga zen. Ça change de mes posts énergiques et empreints d’hyperactivité.

Bref, après sa formation est venu le temps de l’examen. Par nature, un examen est stressant. Même en yoga. Et quand Laure a demandé à son cercle d’amis de venir jouer les cobayes, j’ai tout de suite accepté.

Le rendez-vous était donné chez Big Apple Yoga dans le 2ème. Un quartier très agréable et serein malgré les rues adjacentes. Nous étions cinq cobayes. Prêts à tenter l’expérience avec moi. J’étais assise près d’Audrey et de Charlotte. J’avais déjà fait un cours de yoga avec Audrey et nous étions dissipées. Sauf que là, nous nous devions d’être sérieuses. Pas un bruit juste le son de la douce voix de Laure. 

Confortablement installées, nous devions offrir cette pratique à quelqu’un qui en avait besoin. Je la dédiée naturellement à Laure, en plein passage de son examen. Le cours débutait par des salutations au soleil puis différentes postures. Cela m’a permis de focaliser sur les points de tensions et les étirements.

J’avais beaucoup perdu en souplesse et j’avais un peu de mal. Nous étions tous très concentrés et contents d’être présents.

Je n’arrêtais pas de bailler pendant tout le cours. J’étais tellement bien.

À un moment, nous sommes allés dans l’autre salle et nous avons terminé par la relaxation. Trop courte à mon avis. J’avais envie que ce cours dure plus longtemps. J’en suis ressortie sans aucune tension dans le corps et comme régénérée.

J’ai repris le métro sous cette canicule et je vous assure que je n’ai râlé contre aucune personne.

J’ai hâte quelle puisse donne des cours car en dehors d’être une amie, c’est une passionnée de yoga. Et elle réussit à vous apaiser rien qu’en l’écoutant. Elle a réussi son passage et je l’en félicite. Il y a des petits points d’améliorations. Mais nous sommes tous perfectibles.

Et puis comme beaucoup de belles choses lui arrive en ce moment, elle donnera des cours de yoga à l’Atelier Essenza les lundis à 17h. 

  
Pour en savoir plus sur son cours c’est ici. 

Pour en savoir plus sur elle, c’est sur son blog

Enjoy,

Nadia