IMG_1959

J’aurai voulu écrire le vrai titre Go Sport Running Tour Versailles mais c’est trop long. Évidemment, je ne vais pas m’arrêter à ce genre de détail.

Au début, j’avais prévu de courir le 15km et puis je m’étais dit que pour une fois j’allais me réveiller plus tard et courir les 8km de La course des Princesses. Je trouvais aussi que j’avais assez fait de courses de filles surtout après mon mauvais ressenti de la Nike Women’s race. Mais sincèrement que ce soit 8km mixte ou unisexe, je m’en moque, l’essentiel pour moi reste et restera toujours les kilomètres parcourus et le plaisir. Je n’entrerai pas dans le débat insipide du pour ou contre les courses de filles.

Bref, retour au point de départ. Je l’avais couru l’année dernière avec Omayra et les soeurs Joséphine/Lorraine. J’étais encore sous chimio et je m’étais dit que j’allais encore me battre pour avoir cette médaille. Et je l’avais eu. Je sais, mes challenges débiles me mènent parfois à des découvertes fortes intéressantes.

Sauf que mon hyperactivité a encore jouer des siennes. Avec l’Electric Run la veille, et la session blanche Lolë de Yoga, sous la Tour Eiffel. Comment refuser cela? Impossible. Donc réveil à 3h30 du matin. Et puis en fille très organisée, j’étais déjà en tenue de course, mon petit sac à dos était prêt. Bref Nickel. Sauf le métro. Donc une petite ballade de 3 km pour aller sous la Tour Eiffel.

Je vous raconterai l’événement Lolë sur un autre post. Mais juste après Patricia nous proposait d’y aller en voiture. Le top! Pas besoin d’aller de prendre le RER et de marcher pendant 30 mn pour accéder au Parc. Nous étions 5 dans la voiture. Optimisation totale.

Je réitérais donc cette année avec Slendertone. Ce n’est pas simplement une marque  mais aussi une équipe très sympa et chaleureuse. Et j’apprécie cela. Aussi bien lors des entraînements que lors des courses (D-Day Race et Cross du Figaro). J’étais invitée et je n’avais pas besoin de récupérer mon dossard la veille. Je le prenais donc sur le stand. Rien que ça c’est un privilège. Au pire, je l’aurais récupéré le jeudi à Paris.

IMG_1956

Go Sport avait installé son stand en grand pour découvrir les nouvelles collections et pour le flocage. Si j’avais su, je serai venue avec un tshirt neutre pour faire le mien et customisé avec un gros I’m THE one and only  princess ou Train Pretty Train Dirty! Oh, ça va, on peut s’amuser un peu.

Passage aux toilettes avant de voir débouler les coureurs du 15k. Toilettes bien propres soit-disant au passage.

Je rencontrais alors les copains qui terminaient le 15km. Ils étaient bien « cramés » mais apparemment ravis d’avoir couru cette distance. Certains me racontaient que c’est une course assez difficile à cerner. Tu ne pars pas comme pour un 10k et pas comme un semi. Il faut savoir bien jauger car ce n’est pas une distance courante. Effectivement, il existe très peu de courses avec cette distance. Enfin du moins en Région Parisienne.

J’étais donc prête pour la course des Princesses. On y va entre copines et Athaa, de Boost Bastille nous croise en expliquant qu’il nous soutiendra avec sa superbe pancarte. J’adore son enthousiasme toujours aussi souriant. Nous rencontrons les copines de Run2Fun, elles sont magnifiques! Bref, nous n’avons pas le temps de parler, il faut aller vite vite dans les sas. Et nous sommes vers les derniers rangs. Pas de soucis, on remonte tranquillement. Les filles ont joué le jeu en se déguisant avec leurs tiares et autres vêtements style Princesse d’un jour. Même la Reine des Neiges est conviée.

J’avais juste mis la tiare offerte dans le kit de la course bien fourni. Et je me suis rendue compte que j’avais mon foulard avec moi. J’avais oublié de le ranger dans mon sac. Tant pis, je le noue autour de ma taille et ça cachera mes fesses.

IMG_2207

La musique donne envie de bouger. Les spectateurs sont très nombreux. Je ne pensais pas que cela drainerait autant de monde. Ça fait du bien de voir tous ces sourires.

Le départ est donné. J’avais précisé aux filles, vu mon nombre d’heures de sommeil, je ne vise pas de performance. Je commence tranquille et Omayra reste avec moi comme l’année dernière. Sauf que cette année, je suis en meilleure forme. Nous apprécions le parcours fluide. Il y a vraiment de la place pour courir. Les filles ne se marchaient pas dessus.

Le ravitaillement du 4km venait à point. C’est à ce moment-là que j’ai ressenti une réelle baisse d’énergie. Mais avec ce qu’il faut pour repartir, je retrouve mon énergie. Enfin pas totalement car je sens la grosse grosse fatigue. Il me reste 4km. Je vais la finir au mental! 😉

J’observe les paysages et il faut passer par de la paille! Je suis parisienne et habituée des courses sur route et là, me retrouver avec du foin dans les baskets, pas trop chic pour une princesse. Mais finalement j’adore. Omayra et Patricia sont encore devant moi. Elles accélèrent, elles marchent. Finalement, elles vont au même rythme que moi. Je suis plus prudente, je l’avoue. Et au loin, une petite côte pour nous dire qu’on arrive bientôt.

Beaucoup de spectateurs sur le côté nous saluent, nous motivent. Ah dommage de ne pas avoir mis les noms sur les dossards. J’aurai pu entendre : « allez Nadia! » à en perdre l’audition. Et j’ai failli la perdre quand j’ai vu Athaa et sa fameuse pancarte. Facile à repérer. Et il hurle mon prénom. Je ne sais pas qui est à côté mais ils sont à hurler « Nadia Nadia. » J’en souriais, j’étais super contente de ce geste mais j’avoue que j’ai rougi, un peu timide tout de même.

Gui et Yoan, les copains photographes sont prêts à dégainer leurs objectifs et à répéter les copines. Ils commencer à être connus. Et il faut bien les remercier de leur travail.

L’arrivée est imminente. Omayra tente un sprint. Vas-y fais toi plaisir! Finalement, non. On arrivera ensemble comme l’année dernière.

Beaucoup d’émotions. Je compare évidemment la course de l’année dernière en alternant marche et course à cause des tonnes de médicaments dans le sang et cette année, encore fatiguée mais toujours avec cette même motivation de finir. Quelque soit le temps.

L’année prochaine, je tenterai le 15k sur ce même parcours. Et j’annulerai toute soirée pour arriver fraîche.

J’ai aimé

  • Super organisation
  • Kit de course bien fourni : j’adore le débardeur technique pour les filles. À reporter. Et les petits goodies des filles.
  • Le parcours au vert et dans un parc superbe
  • L’arrivée : avec tous ces spectateurs, c’était juste incroyable!

J’ai moins aimé :

  • Pas de navettes depuis le centre ville. 😉 encore mon truc de paresseuse.

J’ai passe une belle matinée mais comme je devais repartir pour le bootcamp, je n’y suis pas restée longtemps. La prochaine fois, je préparerai un vrai pique-nique avec la team Slendertone et les autres copains.

Belle semaine à vous,

Nadia