IMG_0266     J’inaugure une nouvelle section : le testing chaussures. Je partagerai donc mon avis et mes sensations. Evidemment, tester une paire de chaussures est toujours appréciable pour  la coureuse que je suis.

Et pour la première, c’est Saucony qui me fait confiance. Et quoiqu’il arrive, je serai totalement intègre quant aux tests produits.

 

La promesse

Saucony est une marque ultra connue aux Etats-Unis. Certains coureurs français ont adopté déja adopté Saucony avec les Kinvara et la Ride 7.

Pour le lancement en décembre dernier de la Saucony Triumph Iso, la marque misait sur une expérience de confort absolu. Au niveau du packaging, dès l’ouverture de la boite, le « Wouah » est présent! Une ambition affichée donc. Ont-ils réussi leur pari?

Conditions du test :

Après plus de 150 km avec, j’ai testé les chaussures sur des courtes et longues distances donc le semi de Barcelone et le semi de Paris, les fractionnés, et plutôt sur route. Je les ai même usées sur des cours de BodyJam, Body Attack et Gym Suédoise, pour tout vous dire.

Testées en hiver, sous la pluie et le vent, au soleil, sur route et aussi sur chemin.

Le look

Certes à chaque fois, je me dis que l’esthétique ne compte pas mais ces chaussures m’ont fait de l’oeil avec des belles couleurs. Oui, j’adore le bleu et le jaune. Et elle reste sobre aussi. Je décidai donc de les adopter avec plaisir pour illuminer la grisaille de l’hiver.

IMG_0264-0

 

Au niveau technique

Voilà, après avoir rapidement posé l’esthétisme de la chaussure, passons à un domaine plus sérieux. Je ne suis pas une cador de la technique mais j’ai vraiment apprécié les petites technologies. Ce qui m’intéresse est le ressenti lors des tests. Et Saucony ne ménage pas sa peine en termes de technicité.

  • Avec une  nouvelle technologie ISOFIT, Saucony prend le parti du confort et du meilleur maintien.
  • Et on ajoute à cela, la technologie Powergrid. Traduction : sa semelle intermédiaire PowerGrid+ est 20% plus légère que les autres. Et tout en conservant son amorti.
  • Le tissu RunDry sur l’ensemble de l’empeigne permet une meilleure évacuation de la transpiration.
  • Chausson intérieur tout doux
  • Drop : 8mm

IMG_0261

Mon test

Lors de mes premières sorties, le mot qui vient immédiatement à la bouche est le mot : CONFORT . J’ai été bluffée par cette qualité. Certes, on en parlait mais tant que tu ne les as pas essayées, tu ne peux pas ressentir cette sensation agréable de bien-être. J’avais même prévu les pansements anti-ampoules au cas-où. Nul besoin de ces derniers. J’étais bien.

Pour l’évacuation de la transpiration, je n’ai rien à redire ou alors je ne transpire pas des pieds (oui, oui, je suis une princesse qui ne sue pas) même pendant le Semi de Paris avec cette chaleur étouffante.

Je n’ai ressenti aucune douleur au niveau des genoux (mon talon d’Achille). J’ai vraiment apprécié faire mes sorties longues avec. Dynamiques et réactives, je les conseille plutôt pour les semis et les marathons. Pour les 10km, elles sont trop lourdes ainsi que pour les fractionnés. Mais personnellement, le poids ne me gêne pas et restent relativement légères par rapport à mes anciennes baskets.

Je n’avais pas remarqué la présence des réflecteurs discrets à la lumière du jour et clairement repérable dans la nuit.

Lors d’une pause dans le Jardin du Luxembourg, j’observais alors les paires de chaussures portées par les coureurs. Force est de constater que peu courait avec des Saucony alors qu’aux Etats-Unis, la tendance est inversée. Serait-ce la même chose en France? A voir.

Points forts :

  • Confort pour des kilomètres et des kilomètres
  • Lacets qui tiennent (oui, oui cela a de l’importance) avec une languette très légère.

IMG_0256IMG_0258

Points faibles :

  • Prix 160 euros
  • Trop de confort pour les séances de fractionnés et les 10km.

 En conclusion, la Saucony Triumph Iso reste une paire de chaussures très agréable à porter et qui m’accompagnera sur des sorties longues. Elle possède une technologie fiable et qui tient bien ses promesses.

A très bientôt,

Nadia